Santé

Articles archivés

Programme d’activités prévues pour les 12-17 ans en avril

Créé par le 07 avr 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Fêtes et animations, Infos pratiques, Santé

Retrouvez tout le programme des activités du service jeunesse (12-17 ans) de la Communauté de Communes des Aspres pour les vacances d’avril en cliquant ici : http://servicejeunesseccaspres.unblog.fr/files/2013/04/programmes-dactivites-12-17-ans-avril-13.pdf

Et inscrivez-vous par mail ou par téléphone :
PIJ de Thuir : mail : pj@cc-aspres.fr / tel : 04.68.53.04.14
Point Jeunes de Fourques : mail : point.jeunes.fourques@live.fr / tel : 04.68.84.83.25
Point Jeunes de Brouilla : mail : pj.brouilla@orange.fr / tel : 04.68.21.27.88

Le marché de Tordères passe aux horaires de printemps

Créé par le 30 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

A partir du jeudi 4 avril, le marché du jeudi de Tordères reprendra ces horaires de printemps. Il se déroulera donc de 18h à 19h30. Ce sera l’occasion de retrouver Emilie avec ses fromages de chèvre. Et bientôt Yannick apportera ses bons poulets fermiers et M. Tixador pourra vous livrer du veau et du boeuf bio à la commande. Venez nombreux découvrir les bons produits de terroir proposés au marché.

Les maraîchers, José et Thérèse, organiseront début mai une après-midi portes ouvertes (un samedi) pour vous faire découvrir leur exploitation. La date vous sera communiquée lors du marché du jeudi.

Lutte contre la dissémination du « moustique tigre », vecteur du virus chikungunya et de la dengue

Créé par le 27 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Le moustique Aedes albopictus est un moustique d’origine tropicale, également appelé « moustique tigre » en raison des zébrures qui parcourent son corps effilé. Il a été détecté dans quelques communes des Pyrénées-Orientales durant l’été 2012 par l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral Méditerranéen (EID). Son implantation est aujourd’hui confirmée et son éradication est impossible.

Comme pour d’autres départements du sud de la France, le niveau 1 du plan départemental de lutte, élaboré sous l’autorité du préfet, est activé. Ce niveau signifie que des oeufs ont été observés, à plusieurs reprises, sur plusieurs pièges pondoirs déposés par l’EID, ainsi que des larves et des adultes aux alentours des pièges.

Le conseil général a mis en place un dispositif de surveillance de l’implantation du moustique et de lutte contre sa prolifération. Il a missionné l’EID pour sa mise en oeuvre.

L’Agence Régionale de Santé a en charge la surveillance épidémiologique (étude des cas humains). Dès que le moustique est déclaré implanté dans un département, l’ARS Agence Régionale de Santé assure l’information et la sensibilisation des praticiens pour la mise en oeuvre du signalement accéléré de cas suspects de chikungunya (maladie infectieuse tropicale occasionnant de fortes fièvres, de vives douleur articulaires, une raideur des membres et des syndromes digestifs) et de dengue (infection virale entraînant des fièvres, des douleurs articulaires, des maux de tête et des vomissement, ainsi que des éruptions cutanées – dans ses formes les plus sévères, la dengue est hémorragique).

Le moustique est une espèce nuisante mais n’est pas en lui-même porteur du virus de la dengue  ou du chikungunya. Il n’est qu’un vecteur du virus. Il ne peut le transmettre que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée. Il n’y a pas de transmission possible du virus entre humains.

Lutte contre la dissémination du

Pour lutter contre la dissémination du « moustique tigre », il suffit d’adopter des gestes simples. Ils réduisent considérablement le risque de présence du moustique à proximité de votre domicile, et donc de piqûre. Se protéger, c’est éliminer les lieux de ponte et de développement des larves du moustique en supprimant les endroits où l’eau peut stagner.

Pour éliminer les larves de moustiques, il faut :

- éliminer les endroits où l’eau peut stagner (petit détritus, encombrants, pneus usagés, déchets verts)

- changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine ou, si possible, supprimer les soucoupes des pots de fleur, remplacer l’eau des vases par du sable humide.

- couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu : bidons d’eau, citernes, bassins.

- couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter l’eau, eau de javel, galet de chlore, etc.

Les Cafés Mémoires pour parler de la maladie d’Alzheimer

Créé par le 27 déc 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Pour ne pas rester seul face à la maladie et oser en parler, le pôle Alzheimer des Pyrénées-Orientales organise des Cafés Mémoires, des réunions animées par un neuropsychologue et une aide-soignante, pour rompre l’isolement des personnes malades et des aidants. La parole y est libre et on y réfléchit, on y échange sur les dispositifs d’aide, on y lève les interrogations des familles et on y voit quel traitement est le mieux adapté pour le patient. Ces rencontres sont organisés tous les vendredis de 15h à 17h. Le 1er vendredi du mois à Argelès-sur-Mer, le 2ème à Millas le 3ème à Céret et le 4ème à Perpignan.

Renseignements au 04.68.52.25.22.

Café mémoire et convivialité

Créé par le 18 nov 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Dans le cadre du « plan Alzheimer », l’association France Alzheimer Catalogne propose un moment d’évasion pour les proches aidants des malades, sous la forme d’un  »café mémoire et convivialité ». Pour s’évader de l’atmosphère pesante et des responsabilités engendrées par la maladie d’un proche, en échangeant avec d’autres individus dans la même situation et aborder les difficultés engendrées par la maladie, qu’elles soient d’ordre administratif, moral ou technique. Chacun y donne ses méthodes pour aider psychologiquement et physiquement la personne dont il a la charge. Le prochain café mémoire aura lieu le vendredi 23 novembre de 15h à 17h au café le Pablo de Céret. Entrée libre et gratuite.

Dépistage et information à propos du diabète

Créé par le 10 nov 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

  Depuis 1991, la Fédération internationale du diabète, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les associations de diabétiques organisent la journée mondiale du diabète le 14 novembre, date anniversaire du jour où, en 1922, Frédérick Banting a découvert l’insuline, l’hormone permettant de soigner le diabète.

  A Perpignan, le service endocrinologie de l’hôpital et l’Association départementale des diabétiques relaient cette action. Trois médecins de l’hôpital, un médecin du travail, un cadre santé, une diététicienne et l’Association des diabétiques seront présents le mercredi 14 novembre, entre 8h30 et 17h, sous le chapiteau installé place de la Victoire à Perpignan afin de procéder à des dépistages et informer le public.

  Les médecins diabétologues Eid, Mortiniera et Benichou réaliseront les dépistages sur le bout du doigt, afin de mesurer le taux de sucre du patient. Venez plutôt le matin et à jeun. Si un problème est repéré, vous serez examiné par un des médecins présents qui vous donnera des conseils. 

  Cette année, le slogan de la journée est « diabète et discrimination », car le diabète est source de discrimination, notamment dans le monde professionnel et au moment d’un entretien d’embauche. Les visiteurs pourront rencontrer un médecin du travail et échanger.

  C’est également à l’occasion de cette journée qu’est lancé officiellement le site www.diabete66.fr dont l’objectif est d’informer, avec en particulier un forum de discussion.

Gare aux champignons vénéneux!

Créé par le 06 nov 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

664 cas d’intoxications, dont 3 décès, liés à la consommation de champignons ont été répertoriés ces trois dernières semaines en France. Nous mettons donc en garde les amateurs de cueillette afin qu’ils ne consomment jamais un champignon dont l’identification n’est pas certaine (dans la majorité des cas, le sintoxications sont dues à des confusions).

Au moindre doute, faites contrôler votre récolte par un spécialiste (pharmaciens ou associations et sociétés de mycologie de la région). Ne cueillez que des champignons en bon état et en totalité (pied et chapeau), afin de permettre l’identification. Evitez d’aller chercher les champignons près de sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car ils concentrent les polluants. 
Autres conseils, déposez vos champignons séparément, dans une caisse ou un carton, en les rangeant par espèces (un champignon vénéneux peut contaminer les autres), lavez-vous soigneusement les mains après la récolte, conservez les champignons à part au réfrigérateur et consommez-les dans un délai de deux jours au maximum après la cueillette. Mangez les champignons en quantité raisonnable après une cuisson suffisante, ne les consommez jamais crus.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes (notamment diarrhée, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.) après avoir mangé une cueillette, il faut appeler immédiatement un centre antipoison ou le 15, en mentionnant cette consommation. Les symptômes commencent généralement à apparaître dans les 12 heures après la consommation et l’état de la personne intoxiquée peut s’aggraver rapidement. Il est utile de noter les heures du ou des derniers repas, l’heure de survenue des premiers signes et de conserver les restes de la cueillette pour identification.

Liens utiles :

- Société Française de Mycologie : http://www.mycofrance.org
- Centres antipoison : http://www.centres-antipoison.net/

Deux structures pour protéger les eaux souterraines

Créé par le 30 oct 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Santé

  Le Syndicat Mixte des Nappes de la Plaine du Roussillon vient d’inaugurer ses nouveaux locaux et son site internet : http://www.nappes-roussillon.fr/qui permet de suivre le niveau de la ressource.

  Plus des trois-quarts de la population des Pyrénées-Orientales (80 % très exactement) sont alimentés par l’eau des nappes phréatiques du Roussillon. Une eau d’excellente qualité dont on prélève 80 millions de m3 par an mais dont le niveau s’amenuise d’année en année et qui est parfois mise à mal par des pollutions localisées (chlorures, pesticides, nitrates).

  Le syndicat mixte travaille en collaboration étroite avec la Commission Locale de l’Eau, chargée de planifier et d’étudier les ressources en eau alors que le syndicat se charge de la mise en oeuvre des travaux.

  Créé en 2008 après près de dix ans de travaux préparatoires, le syndicat mixte s’est donné pour objectif de concilier exploitation et pérennité de la ressource. Quatre missions principales ont été attribuées au syndicat : la connaissance et la surveillance des nappes (des études sont en cours sur leurs capacités de recharge), le soutien et l’assistance technique aux collectivités, les actions de terrain pour améliorer la gestion des nappes et la sensibilisation du public (dans les écoles notamment). Un travail plus que jamais nécessaire alors que le niveau des nappes profondes baisse.

Quelles agricultures pour nourrir correctement l’humanité?

Créé par le 14 oct 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

En partenariat avec le Civam Bio et Nature & Progrès, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales présente une conférence animée par Marc Dufumier, agro-économiste, professeur émérite à l’AgroParisTech, auteur de «Famine au Sud, malbouffe au Nord, comment le bio peut nous sauver ?», sur le thème de « quelles agricultures pour nourrir correctement l’humanité? », le mardi 23 octobre, à 20h, Salle Canigou, 38 Pierre Bretonneau, à Perpignan.

Journée de sensibilisation à la maltraitance et au non respect des droits de l’enfant

Créé par le 06 oct 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’équipe de l’association L’Elephant Vert a initié une journée de sensibilisation à la maltraitance et au non respect des droits de l’enfant, le jeudi 11 octobre 2012, de 13h30 à 18h30, au Domaine de Rombeau, à Rivesaltes.

Ce débat permettra de réfléchir aux prises en charge judiciaires des victimes mineures, au rôle de l’avocat et, à l’évolution de l’écoute et de l’accueil.

Les enfants victimes souffrent, mais également leur famille, leurs frères et soeurs, c’est ce thème qui a été retenu pour une réflexion commune.

Contact de l’association à Perpignan : 04.34.29.51.32 et 06.17.10.36.37.

N°VERT : 0 800 05 11 11, appel gratuit 24h/24

http://www.elephantvert.com/

1...4950515253...57

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...