Santé

Articles archivés

Renforcement des aides nationales pour l’achat d’un vélo

Créé par le 20 août 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Du 15 août au 31 décembre 2022, les aides nationales à l’achat d’un vélo sont étendues.
Quel que soit le vélo que vous souhaitez acquérir, vous pouvez bénéficier d’une aide de l’État allant jusqu’à 3000 € pour vous équiper.
Les modalités d’éligibilité dépendent de votre situation et des caractéristiques du vélo.
Retrouvez plus d’infos sur https://swll.to/ujj0d8

Comment se protéger de la variole du singe ?

Créé par le 04 août 2022 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

Plus de 50 000 cas de variole du singe ont été enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie en mai (elle touche principalement l’Amérique du Nord et l’Europe).
Quels sont les symptômes de la variole du singe ? Comment s’en protéger ? Où et comment se faire vacciner ?
Toutes les infos sont sur https://www.sante.fr/monkeypox
Plus de renseignements au 0 801 90 80 69 (numéro vert)

Alerte canicule : les Pyrénées-Orientales ont été placées en vigilance orange

Créé par le 31 juil 2022 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

Alors qu’un nouvel épisode caniculaire est annoncé par Météo France, notre département des Pyrénées-Orientales a été placé en vigilance orange aux fortes chaleurs.

Aujourd’hui, du Roussillon à la Provence, les températures sont déjà élevées,  avec des valeurs de 34 à 37 degrés.

Dans les prochaines heures, la chaleur va s’intensifier à nouveau et le niveau des températures va augmenter progressivement. Ainsi, dans la nuit de dimanche à lundi, la température ne descendra pas en dessous de 23 à 25 degrés et, à partir de lundi, la chaleur se fera sentir dès le matin et les températures pourraient atteindre 35 à 38 degrés dans les départements placés en vigilance orange.

Météo France indique que cette forte chaleur va s’étendre mardi et mercredi à de nombreuses régions.

Soyez vigilants, évitez les efforts intenses et n’oubliez pas de bien vous hydrater.

Fortes chaleurs

Règles de bon sens pour protéger les enfants d’une noyade

Créé par le 30 juil 2022 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

pour éviter le drame de la noyade qui survient encore trop souvent durant l’été, tant en mer qu’en piscine, il est important de rappeler les règles de sécurité, .

Santé Publique France rappelle que « les noyades accidentelles chez les moins de 6 ans ont principalement lieu en piscine privée familiale ». C’est ce qui s’est produit dans le Gers ce 29 juillet, où un enfant de 3 ans est décédé en se noyant dans une piscine gonflable remplie de seulement 23 centimètres d’eau. Un drame qui rappelle qu’un tout-petit peut se noyer dans très peu d’eau en l’espace de quelques minutes.

« Les noyades chez les plus jeunes enfants sont principalement dues à un manque ou un relâchement de la surveillance de l’adulte responsable pendant la baignade », souligne Santé publique France. C’est pourquoi il est essentiel de maintenir une vigilance active (ne jamais les quitter des yeux !) auprès des enfants lorsqu’ils sont près ou à l’intérieur dun point d’eau, quel qu’il soit.

Alors, lorsque vos enfants ne savent pas nager, restez toujours avec eux à proximité d’un point d’eau ou dans l’eau. Ne les laissez jamais seuls près ou dans une piscine, même si celle-ci est petite et peu profonde.

Si vous êtes un groupe de plusieurs adultes et plusieurs enfants, faites en sorte de confier la surveillance d’un petit à un seul adulte. Sinon chacun risque de penser que l’autre s’en charge.

Pensez en outre à équiper vos petits de brassards ou de maillots de bain avec flotteurs intégrés adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant. Toutefois, ayez bien à l’esprit que le port de ces dispositifs ne dispense pas de surveiller l’enfant.

Pour les piscines privées, pensez à équiper celle-ci d’un dispositif de sécurité : barrière, abri ou couverture. Ceux-ci empêchent physiquement l’accès au bassin et sont particulièrement adaptés aux jeunes enfants, à condition de les refermer ou de les réinstaller après la baignade. L’alarme sonore peut informer de l’approche ou de la chute d’un enfant dans l’eau mais n’empêche pas la noyade.

Même lorsque vos enfants savent nager, il est important de rester à proximité et d’avoir un œil sur eux. En effet, entre 6 et 12 ans, les noyades peuvent survenir en raison d’un « épuisement, du manque de surveillance, d’une chute ou de la présence de courants et baïnes (pour les noyades en milieu naturel) », note Santé publique France.

L’apprentissage précoce de la nage participe à la prévention de la noyade. Les cours de natation peuvent être envisagés dès l’âge de 4 ans.

Interdiction de baignade dans le Tech à la suite d’une suspicion de présence de cyanobactéries

Créé par le 21 juil 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

Suite à la mort d’un chien qui s’était récemment baigné dans les eaux du Tech, le Préfet des Pyrénées-Orientales met en garde la population car l’animal aurait  succombé à une intoxication aux cyanobactéries. Ces micro-organismes peuvent être présents dans les eaux douces et, en cas de fortes chaleurs, se multiplient de façon anormale et sont susceptibles de produire des toxines provoquant des troubles de santé chez l’homme, l’enfant et les animaux.

Les principaux symptômes se traduisent par des douleurs abdominales, des nausées et vomissements, des maux de tête, des étourdissements, des démangeaisons cutanées et des irritations. Dans ce cas, il est indispensable de consulter rapidement un médecin ou un vétérinaire.

La préfecture recommande à chacun de ne pas se baigner dans le Tech, de ne pas laisser les enfants jouer avec des bâtons ou des galets ayant été immergés et de tenir les chiens en laisse.

Si l’évolution de la situation le justifiait, des mesures complémentaires pourraient être prises en coordination avec les maires des communes concernées.

Nouvelle plateforme téléphonique d’information sur la canicule

Créé par le 16 juin 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

À partir d’aujourd’hui, vous pouvez joindre le numéro vert « Canicule info service » au 0800 06 66 66, un numéro gratuit pour obtenir des conseils de protection pour vous et votre entourage.
En cas de malaise, composez le 15.

Gare aux chenilles processionnaires

Créé par le 01 juin 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Les chenilles processionnaires ont des poils urticants qui peuvent entraîner des troubles de la santé tels que démangeaisons, conjonctivite, maux de gorge, etc.
La vigilance est donc de mise, en évitant tout contact avec les chenilles, leur nid et les zones potentiellement infestées. En effet, les poils urticants de la chenille se détachent très facilement lors d’un contact ou sous l’effet du vent.
Chenilles processionnaires

Comment la reconnaître ?

La chenille processionnaire du pin est la larve d’un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa, qui éclot durant l’hiver. La femelle papillon recherche alors un pin (ou un cèdre) pour y pondre ses œufs, qui seront déposés en rangées parallèles par paquets de 150 à 320, formant un manchon  de 2 à 5 cm gris argenté recouvert d’écailles sur les rameaux ou les aiguilles de pin. L’éclosion a lieu 5 à 6 semaines après la ponte.

Cet insecte est surtout connu pour son mode de déplacement, en file indienne. Les chenilles se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pin et de cèdre.

Mesurant environ 4 cm, elles sont brunes avec des tâches orangées, recouvertes de poils. Leur pouvoir urticant provient d’une fine poussière qui se détache de plaques situées sur le dos et la partie postérieure de la chenille. Les poils de la chenille se détachent très facilement lors d’un contact ou sous l’effet du vent.

La processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) peut être confondue avec la processionnaire du chêne à cause de son comportement larvaire grégaire. En effet, les chenilles se déplacent également en processions. Toutefois, il est important de vérifier l’arbre hôte, car la processionnaire du pin attaque, comme son nom l’indique, toutes les espèces de pins, ainsi que les cèdres et quelques espèces de sapins, alors que la processionnaire du chêne ne s’attaque qu’aux chênes caduques. De plus, leur cycle de vie n’est pas le même, les chenilles processionnaires du pin se développent durant l’hiver dans leur nid, alors que les chenilles processionnaires du chêne se développent durant le printemps et l’été.

Vous avez été ou êtes exposés à des chenilles processionnaires, quels sont les symptômes ?

Par leur structure particulière, ces poils s’accrochent facilement aux tissus (la peau et les muqueuses) y provoquant une réaction urticarienne par libération d’histamine (substance aussi libérée dans les réactions allergiques).
Ces propriétés urticantes persistent même après la disparition de la chenille.

- Contact avec la peau

Apparition dans les huit heures d’une éruption douloureuse
avec de sévères démangeaisons. Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l’intermédiaire des vêtements.

- Contact avec les yeux

Développement après 1 à 4 heures d’une conjonctivite (yeux rouges, douloureux et larmoyants).

- Contact par inhalation : les poils urticants irritent les voies respiratoires. Cette irritation se manifeste par des éternuements, des maux de gorge, des difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires.

- Contact par ingestion : il se produit une inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins qui s’accompagne de symptômes tels que de l’hypersalivation, des vomissements et des douleurs abdominales.

- Allergie : des réactions rares mais graves peuvent se produire à proximité ou lors de la manipulation d’un nid de chenille, pouvant évoluer vers un état de choc.

En cas de suspicion de contact avec les chenilles ou leur nid, il est conseillé de prendre une douche chaude et de changer de vêtements ; les laver à l’eau chaude (60°C).

Consulter un médecin en cas de symptômes.

Comment traiter ces symptômes ?

En cas d’apparition de symptômes graves, il est recommandé de consulter rapidement un médecin ou un service d’urgences.

Symptômes généraux : les personnes qui, en plus des signes locaux, présentent des symptômes généraux tels que malaise, vertiges, vomissements, doivent être dirigées vers un hôpital.

Peau : Oter tous les vêtements et les manipuler avec des gants. Les vêtements seront lavés à température la plus élevée possible et séchés au séchoir. Laver la peau abondamment à l’eau et au savon. On peut éventuellement se servir de papier collant pour décrocher les poils urticants de la peau, un peu à la manière d’une épilation. Brosser soigneusement les cheveux si nécessaire. Les antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons.Consultez un médecin en cas de forte éruption cutanée.

Yeux : les yeux doivent être rincés, chez un ophtalmologue.

Voies respiratoires : l’évaluation des symptômes respiratoires se fait par un médecin. Celui-ci donne un traitement adapté aux symptômes.

- Système digestif : diluer la quantité de poils ingérés en buvant un grand verre d’eau. On peut tenter d’enlever les poils de la muqueuse de la bouche en raclant prudemment à l’aide d’une spatule ou d’une compresse ou en les « épilant » à l’aide de papier collant.

Les actions de prévention :

  • Ne pas manipuler les chenilles et les nids
  • Ne pas balayer une procession de chenilles afin d’éviter de créer un nuage de poils urticants
  • Porter des vêtements couvrants si fréquentation des zones à proximité des pins infestés
  • Eviter de se frotter les yeux en cas d’exposition
  • En cas de doute ou en cas de contact : prendre une douche, changer de vêtements et les laver au-dessus de 60°C
  • Ne pas faire sécher le linge à l’extérieur près des pins par grand vent

Consulter la brochure « Chenilles processionnaires : Ne pas toucher ! »

Pour en savoir plus :

Devenez donneurs de sang

Créé par le 23 avr 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Devenez donneurs de sang. Les dons sont indispensables, surtout en ce moment car l’Occitanie a actuellement le stock de sang le plus bas de France.
Vous avez plus de 18 ans et pesez plus de 50kg ? Prenez rendez-vous pendant les vacances pour donner votre sang.
La maison du don de Perpignan (Zone Polygone), se trouve au 55 av. de la Salanque, derrière l’Hôpital et 2 collectes sont organisées chaque jour sur le territoire.
Pour prendre rendez-vous, vous avez trois possibilités :
- Sur l’application mobile Don de sang
- Par téléphone au numéro vert gratuit 0800 972 100

Covid 19, fin de l’obligation du port du masque en intérieur à partir du 14 mars

Créé par le 08 mar 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

À partir du 14 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire en intérieur.
Il restera exigé dans les transports en commun et dans les établissements de santé.

Lutte contre l’endométriose

Créé par le 04 mar 2022 | Dans : Santé

  Certaines formes d’endométriose sont reconnues comme des affectations de longue durée, avec le dispositif ALD 31.
  Pour que ce dispositif bénéficie à toutes les Françaises qui en ont besoin, la stratégie prévoit :
- l’harmonisation des critères d’attribution sur tout le territoire,
- des actions de communication pour faire connaître ce dispositif aux personnes éligibles.
Toute la stratégie est expliquée ici : https://solidarites-sante.gouv.fr/…/strategie-nationale…
1...56789...57

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...