Santé

Articles archivés

« Mon rappel vaccin Covid », un nouveau téléservice de la CPAM

Créé par le 04 déc 2021 | Dans : Santé

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Pyrénées-Orientales communique :

Depuis le 25 novembre et l’élargissement à tous les adultes de la campagne de rappel contre le Covid-19, il est important d’accompagner ceux qui s‘interrogent sur la date à partir de laquelle ils peuvent recevoir leur dose de rappel ainsi que sur la fin de validité de leur passe sanitaire. Cette date dépend en effet de plusieurs paramètres : type de vaccin déjà reçu, date de la dernière injection, infection passée au Covid-19, etc. Sans oublier qu’il est désormais aujourd’hui recommandé de réaliser son rappel 5 mois après son dernier vaccin (et non plus 6 mois) en raison du contexte épidémique.
Pour renseigner les personnes éligibles au rappel, l’Assurance Maladie ouvre aujourd’hui un nouveau service en ligne : « Mon rappel Vaccin Covid ».

Adoptez les bons gestes pour réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone

Créé par le 17 nov 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

En période hivernale, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent, en lien avec l’utilisation des appareils de chauffage. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Pour limiter les risques d’intoxication, adoptez les bons gestes

Les appareils utilisant des combustibles (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole etc.) pour la production de chaleur ou de lumière sont tous susceptibles, si les conditions de leur fonctionnement ne sont pas idéales, de produire du monoxyde de carbone (CO).

- Avant l’hiver, faites systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié dans votre résidence principale et secondaire le cas échéant ;
- Aérer au moins 10 minutes par jour votre logement, même s’il fait froid ;
- Maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air ;
- Respectez systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

En collectivité, il convient d’être particulièrement attentif : les intoxications liées à l’utilisation de chauffages à gaz sont fréquentes.

Réagir rapidement : aérer et appeler les secours

Les symptômes – maux de tête, fatigue, nausées – apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes au sein d’un même foyer.
Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il faut donc agir très vite. En cas de suspicion d’intoxication :

- Aérez immédiatement ;
- Arrêtez si possible les appareils à combustion ;
- Evacuez les locaux ;
- Et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

La prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation.

Chaque année, environ 1 300 épisodes d’intoxications au CO survenus par accident et impliquant près de 3 000 personnes sont déclarés aux autorités sanitaires.

Le dépliant « Les dangers du monoxyde de carbone, pour comprendre » présente les dangers de ce gaz, les appareils et les installations susceptibles d’émettre du CO, ainsi que les bons conseils pour éviter les intoxications. Il est diffusé auprès des mairies, des services de protection maternelle et infantile (PMI), des laboratoires d’analyses médicales.

« Profamille », un programme de psycho-éducation pour les personnes ayant un proche souffrant de troubles schizophréniques

Créé par le 19 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

« Profamille » est un programme psycho-éducatif destiné à toute personne ayant un proche souffrant de troubles schizophréniques et apparentés.

Ce programme vise notamment à :

- mieux connaître la maladie et ses traitements,

- développer de nouvelles capacités relationnelles avec votre proche.

Une réunion d’information abordera le déroulement du programme 2022, le mardi 19 octobre, de 18 à 20h, au Centre de Réhabilitation Psychosociale (CRPS), 6 rue Benoît Fourneyron, 66000 Perpignan.

Renseignement et inscriptions au 04.68.09.35.49.

* Passe sanitaire (2 vaccinations ou test PCR de moins de 72h ou attestation de rétablissement) et masque obligatoires.

Covid : fin de la gratuité des tests PCR dits « de confort » à partir du 15 octobre 2021

Créé par le 13 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Dès le 15 octobre, seuls les tests PCR réalisés dans un but de dépistage de la Covid-19 seront remboursés, les tests dits « de confort » deviendront payants. Ces mesures s’accompagneront d’un nouvel appel à la vaccination, pour se protéger, protéger les autres.
La prise en charge des tests sera maintenue pour :
- les personnes ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination,
- les mineurs,
- les personnes identifiées dans le cadre du suivi des cas contacts réalisé par l’Assurance maladie,
- les bénéficiaires de campagne de dépistage collectif, organisées par l’ARS (par exemple en collèges et lycées),
- les patients présentant une prescription médicale.
 
Consultez le bulletin de l’ARS d’Occitanie : https://t.co/wcUAPa6yxA

Numéro national de prévention du suicide

Créé par le 06 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Depuis le 1er octobre, le numéro national d’appel pour les personnes en détresse psychique est actif : le 3114, est gratuit, confidentiel et accessible 7jours sur 7, et 24h sur 24.
À votre écoute, des professionnels de santé formés pour apporter des réponses adaptées.

Octobre, le mois de la sensibilisation et la prévention contre le cancer du sein

Créé par le 02 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le mois d’octobre est consacré à la sensibilisation et à la prévention contre le cancer du sein. Il est à ce jour le cancer féminin le plus diagnostiqué au monde Chaque année, 58 459 femmes sont diagnostiquées et près de 3 000 femmes ont moins de 40 ans.
Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.
Ensemble, luttons contre le cancer du sein.

Urgent : les réserves de sang trop basses

Créé par le 28 sept 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Les réserves de sang, affaiblies par la crise sanitaire, ont atteint un niveau dangereusement critique. L’Établissement français du sang alerte sur cette situation inédite qui nécessite une mobilisation massive pendant les trois prochaines semaines. Face à cette situation, l’EFS se donne l’objectif d’augmenter les réserves de 30 000 poches en trois semaines et met pour cela en place une mobilisation exceptionnelle de ses équipes et de ses capacités de collecte pour accueillir les donneurs de sang.

L’EFS accueillera tous les donneurs dans les trois prochaines semaines, y compris ceux qui se présenteront sans rendez-vous. Les collectes de sang seront exceptionnellement renforcées ou étendues partout où cela est possible, tant dans les maisons du don que les collectes mobiles.
Toutes les équipes de l’EFS seront mobilisées pour la collecte. Afin de répondre au besoin urgent d’augmentation des réserves en poches de globules rouges, les prélèvements de plasma pourront être déprogrammés pour concentrer les ressources sur les dons de sang total.
L’EFS a besoin des bras des donneurs mais aussi des bras des professionnels de santé : 200 postes sont ouverts au recrutement. Les professionnels de santé, en particulier les infirmiers, médecins et biologistes, peuvent postuler sur efsrecrute.fr .

Le rôle des associations de donneurs dans la promotion du don de sang est encore plus clé dans cette situation inédite et urgente : l’EFS s’appuiera sur le soutien de tous les acteurs associatifs du don de sang, et particulièrement les bénévoles de la Fédération Française des Donneurs de Sang Bénévoles.
Pour François Toujas, Président de l’EFS : « Cette situation est inédite, il faut reconstituer les réserves de sang au plus vite. J’en appelle désormais à tous les citoyen(ne)s pour que l’EFS puisse continuer à fournir aux établissements de santé les poches de sang dont ils ont besoin pour soigner les patients. Si vous passez devant une collecte, ne vous posez pas la question, entrez ! Si vous recevez une invitation de l’EFS à une collecte, prenez rendez-vous, même au dernier moment. »

La collecte de sang souffre depuis 18 mois de la crise sanitaire
La crise sanitaire impacte très fortement depuis 18 mois l’activité de l’EFS. La collecte est en tension permanente du fait :
- D’une fréquentation des collectes en baisse. Ces deux dernières semaines, environ 15% des rendez-vous sont restés vacants.
- D’un bouleversement de l’offre de collecte : les collectes en entreprises, dans les lycées et sur les campus, qui représentent 20 à 30% des dons, ont été en grande partie suspendues.
- D’une pénurie en ressources humaines : pour collecter du sang il faut des donneurs, mais aussi du personnel de santé. L’EFS fait face à de très fortes tensions sur les métiers d’infirmiers et de médecins sur l’ensemble du territoire, avec plus de 200 postes vacants.
Les réserves de sang sont aujourd’hui dans un état critique (77 000 poches de globules rouges alors qu’un niveau satisfaisant est de 100 000) et le prévisionnel des prochaines semaines reste très inquiétant. L’EFS compte sur la mobilisation du plus grand nombre.
Trouvez la collecte la plus proche de vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application Don de sang.

Assemblée Générale de l’association « Le Vent Tourne », vendredi 24 septembre, à 18h, à St. Jean-Lasseille

Créé par le 22 sept 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

L’association « Le Vent Tourne » communique :

Chers membres et chers sympathisants,

Nous vous  rappelons la tenue de notre assemblée générale ordinaire qui se tiendra le vendredi 24 septembre 2021 à partir de 18 heures, salle Marcel Cazeilles, à Saint-Jean-Lasseille (66300).

Nous vous informons qu’après consultation avec le maire de St Jean Lasseille, le passe-sanitaire ne sera pas exigé pour cette réunion, seul le port du masque reste en vigueur.

Sortie nature et ralaxation, adaptée aux jeunes enfants, dans la Forêt Domaniale du Réart, le mardi 3 octobre

Créé par le 18 sept 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Fêtes et animations, Infos pratiques, Santé

Dans le cadre des Semaines des Familles, le dimanche 3 octobre, à 15h, aura lieu une sortie nature et relaxation (adaptée aux jeunes enfants) dans la Forêt Domaniale du Réart, à Tordères (rendez-vous devant la stèle, sur le chemin du Lieutenant Gourbault).

Prévoyez un porte-bébé et une serviette pour la relaxation.

Une plate-forme téléphonique pour accueillir la parole des victimes d’inceste

Créé par le 18 sept 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Selon l’enquête nationale « Virage » de 2015, 14,5% des femmes et 4% des hommes ont subi des violences sexuelles au cours de leur vie. Plus de la moitié des femmes et deux tiers des hommes victimes ont subi ces violences avant 18 ans.

A partir du mardi 21 septembre, la « Commission inceste » lance une plate-forme téléphonique pour recueillir la parole des victimes de violences sexuelles dans l’enfance et s’inspirer de leur vécu pour définir des outils pour protéger les enfants. La ligne 0805 802 804 est ouverte entre 10h et 19h.

En appelant ce numéro dédié, les victimes seront entendues par des écoutants expérimentés, en mesure de décrypter les mécanismes des violences sexuelles et la stratégie de l’agresseur, qui connaissent l’impact traumatique qu’elles ont. Ces écoutants pourront les orienter si elles ont besoin d’une aide, psychologique, sociale ou juridique.

Les victimes trouveront aussi les modalités pour témoigner par écrit sur le site internet de la Ciivise, « Commission Indépendante sur l’Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants », sous l’égide du secrétariat d’Etat chargé de l’Enfance, ou demander à être reçues par elle.

Les victimes se verront proposer de remplir un questionnaire élaboré avec des chercheurs pour documenter les mécanismes des violences sexuelles, leur impact y compris à l’âge adulte, et les réponses sociales et judiciaires qui ont été données. Tout cela nourrira le travail de la Ciivise, qui préconisera à l’horizon 2023 une politique publique pour répondre aux besoins des victimes.

1...7891011...57

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...