Transports

Articles archivés

Bonus vélo : prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique

Créé par le 04 avr 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

Toute personne qui acquiert un vélo électrique a droit, sous conditions, à une prime de 200 euros au maximum.

Si vous achetez un vélo à assistance électrique, vous pouvez obtenir, sous conditions, une aide de l’Etat égale à 20 % du coût du vélo toutes taxes comprises, hors options, dans la limite d’un plafond fixé à 200 euros.

Pour la recevoir, vous devez remplir le formulaire mis en ligne par l’Agence de services et de paiement sur un téléservice dédié « Bonus Vélo ». Cliquez sur le lien suivant : https://portail-bonusvelo.asp-public.fr

Une fois le formulaire rempli, vous devez l’imprimer et le transmettre à la direction régionale de l’ASP, désignée sur le formulaire de demande d’aide, accompagnée des pièces justificatives suivantes :

  • un justificatif de moins de trois mois établissant l’existence d’un domicile ou d’un établissement en France ;
  • une copie d’un justificatif d’identité ;
  • une copie de la facture du cycle à pédalage assisté.

Attention, pour recevoir cette aide, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • être une personne physique majeure justifiant d’un domicile en France ;
  • acquérir un vélo neuf qui n’utilise pas de batterie au plomb ;
  • ne pas céder le vélo dans l’année qui suit son acquisition ;
  • ne pas avoir reçu une aide d’une collectivité publique pour l’achat du même vélo.

Vous ne pouvez bénéficier que d’une seule prime à l’achat d’un vélo électrique.

Depuis son lancement, la prime est un succès : au 1er avril 2017, 15 000 Français l’ont déjà demandée.

Travaux de peinture sur le parking de l’école, du lundi 20 au mardi 21 février

Créé par le 16 fév 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques, Transports

A l’occasion de travaux de balayage et peinture (marquage des places au sol) sur le parking de l’école, chacun est prié de ne pas y stationner son véhicule, du lundi 20 février, 23h, au mardi 21 février, 17h. D’avance merci de votre compréhension.

Les Pyrénées-Orientales en alerte orange pluie-inondation

Créé par le 13 fév 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Météo France vient de placer le département des Pyrénées-Orientales en alerte orange pluie inondation. L’épisode pluvio-orageux qui traverse le Languedoc-Roussillon nécessite une vigilance particulière du fait de l’intensité et de la durée des pluies attendues, commençant en cours de nuit prochaine.

Dans la nuit de lundi à mardi, des pluies vont à nouveau se renforcer. Alors que depuis samedi, il sera déjà tombé 100 mm environ, le cumul des pluies supplémentaires prévues est de 150 à 200 mm, avec parfois de fortes valeurs en quelques heures. Les précipitations et les orages seront donc marqués et durables avec de fortes intensités pluvieuses. Les vents d’est à sud-est seront soutenus et de fortes vagues sur le rivage s’opposeront à l’écoulement des eaux vers la mer et pourront occasionner des submersions marines sur les partie basses ou exposées.

Météo France conseille  de se renseigner avant d’entreprendre un déplacement et d’être vigilants car les conditions de circulation risquent d’être difficiles.

Rétablissement de l’autorisation de sortie de territoire pour les mineurs

Créé par le 05 jan 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé, Transports

  A partir du 15 janvier 2017, l’autorisation de sortie du territoire d’un mineur non accompagné par un titulaire de l’autorité parentale sera rétablie.  Tout mineur résidant en France, devra être muni d’une autorisation de sortie du territoire pour voyager à l’étranger (y compris au sein de l’Europe), quelle que soit sa nationalité s’il n’est pas accompagné d’un adulte titulaire de l’autorité parentale.

  L’Autorisation de Sortie du Territoire (AST) est un formulaire à télécharger sur le site www.service-public.fr (Cerfa n°15646*01), à remplir puis imprimer. Au cours de son voyage, votre enfant devra l’avoir sur lui, ainsi qu’une pièce d’identité et une photocopie du titre d’identité du parent.

Onze infractions routières deviennent verbalisables sans interception du conducteur

Créé par le 02 jan 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Transports

  Afin d’intensifier la lutte contre les comportements dangereux, les mesures 3 et 6 du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015 ont prévu d’étendre le nombre des infractions pouvant être constatées, sans interception en bord de route, par l’intermédiaire de la vidéo-verbalisation et des radars homologués.

  La procédure de vidéo-verbalisation des infractions routières existe depuis 2008. Elle permet à un agent assermenté de constater sur un écran de contrôle une infraction au code de la route filmée par une caméra de vidéo-protection implantée sur la voie publique. L’image du véhicule en cause est capturée pour identifier sa marque et lire les numéros de sa plaque d’immatriculation. L’agent verbalisateur édite alors, par voie électronique, le procès verbal. Ce procès verbal est ensuite transféré automatiquement au Centre national de traitement de Rennes (CNT) qui édite et adresse un avis de contravention au domicile du titulaire de la carte grise.

  Jusqu’à présent quatre catégories d’infractions routières étaient constatables sans interception du conducteur en bord de route : le non-respect des signalisations imposant l’arrêt des véhicules (feu rouge, stop, etc.), le non-respect des vitesses maximales autorisées,  le non-respect des distances de sécurité entre les véhicules, et l’usage de voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules comme les bus ou les taxis.

  Le décret du 28 décembre 2016 pris en application des articles 34 et 35 de la loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice du XXIème siècle, modifie le code de la route pour accroître les possibilités de contrôle sans interception. Depuis le 31 décembre 2016, sept catégories d’infractions supplémentaires peuvent être constatées :

- le défaut du port de la ceinture de sécurité,

- l’usage du téléphone portable tenu en main,

- la circulation, l’arrêt, et le stationnement sur les bandes d’arrêt d’urgence,

- le chevauchement et le franchissement des lignes continues,

- le non-respect des règles de dépassement,

- le non-respect des « sas-vélos »,

- le défaut de port du casque à deux-roues motorisé.

  S’ajoutera à cette liste, d’ici au 31 décembre 2018, le délit de défaut d’assurance.

  L’objectif de ces mesures est de lutter efficacement contre des causes majeures d’insécurité routière, notamment en agglomération, et d’influencer durablement le comportement des usagers de la route en les incitant au respect strict des règles du code de la route, partout et tout le temps.

Le nombre de morts dans les accidents de la route est en forte hausse dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 29 mar 2016 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Transports

Du 1er janvier au 23 mars, 51 accidents de la route se sont produits dans les Pyrénées-Orientales, faisant 9 morts et 72 blessés, soit une terrible hausse de 12% du nombre de tués et de 7% du nombre de blessés. Face à cette reprise des accidents mortels, Fabien Tourette, vice-procureur au Tribunal de Grande Instance de Perpignan communique :
  « Après plus de quarante années de baisse continue et significative de la mortalité routière grâce à la mise en œuvre de politiques publiques très volontaristes en ce domaine, le département des Pyrénées-Orientales a malheureusement été marqué en 2015, comme de nombreux autres, par une augmentation du nombre de victimes sur ses routes.
  Dans l’optique d’une réaction immédiate à ce phénomène de reprise négative de l’accidentalité routière, le Procureur de la République a exprimé, lors de l’audience solennelle de rentrée judiciaire du Tribunal de Grande Instance de Perpignan du 18 janvier 2016, son intention d’adapter la politique pénale applicable localement aux fins d’en renforcer l’efficacité à l’encontre des personnes se mettant en marge de l’effort national de lutte contre l’insécurité routière.
  En effet, en dépit des messages de sensibilisation et de prévention diffusés activement auprès des usagers de la route et des sanctions pénales prononcées à l’encontre de ceux qui s’y soustraient, plus d’un accident mortel sur deux sur nos routes en 2015 demeurent liés à l’altération de la vigilance d’un conducteur ayant préalablement consommé de l’alcool ou des produits stupéfiants. Dans le même constat de persistance des comportements à risque identifiés depuis de longues années comme étant fortement accidentogènes, la vitesse excessive continue d’être une cause majeure de ces drames et ne voit pas son influence diminuer.
  Face à cette reprise de l’accidentalité, la réponse judiciaire se doit d’être immédiatement ajustée et son contenu répressif orienté avec davantage de fermeté à l’égard des auteurs d’infractions. C’est dans cette optique que la politique pénale du Parquet de Perpignan, soutenue sur le terrain par l’action toujours plus efficace des forces de police et de gendarmerie dont il peut être loué le réel engagement, répondra dans ses poursuites judiciaires à la délinquance routière.
  Une réponse de fermeté ne faisant pas l’impasse sur les principes fondamentaux qui ont permis jusqu’en 2014 de voir la mortalité routière constamment diminuer et au titre desquels figurent les actions de prévention et de pédagogie que nombre de partenaires institutionnels et associatifs du Parquet ont mis en œuvre avec efficacité.
  L’équilibre ainsi recherché par le Parquet de Perpignan pour obtenir une baisse toujours plus sensible du coût humain des accidents constitue un objectif qu’il sait difficile à atteindre mais, si chacun des usagers de la route que nous sommes nous attelons à respecter les fondements d’une bonne conduite, il en sera facilité. Et de nombreuses vies seront épargnées. »

Faites la fête en toute tranquillité avec l’asso « Route 66″

Créé par le 15 déc 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Transports

Alors que les vacances vont démarrer avec leur lot de fêtes et sorties nocturnes, l’association Route 66, basée à Perpignan, qui lutte contre l’insécurité routière, propose des solutions pour accompagner et raccompagner les fêtards en toute sécurité.

Du 18 au 31 décembre, entre 20 heures et 5 heures du matin, Route 66 fait appel à des taxis, avec licence, pour amener et ramener les personnes de chez elles à leur point de rendez-vous (restaurant, discothèque, etc.). Les taxis participant à cette opération sont partenaires de l’association. Pour pouvoir faire appel à eux, il suffit d’adhérer à Route 66 (15 euros). Cette adhésion donne la possibilité d’utiliser gratuitement ces taxis partagés pour un nombre définis d’aller-retour entre deux endroits, en les appelant au moins une heure avant la course. 

Plus d’info sur www.taxis-route-66.fr ou au 04.68.73.80.39.

Avis aux voyageurs à destination de la Corse

Créé par le 26 juil 2015 | Dans : Affaires sociales, Environnement, Transports

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

La xylella fastidiosa est une bactérie qui s’attaque à de nombreuses espèces végétales méditerranéennes (telles que les oliviers, agrumes, lauriers rose, etc.).
Il est formellement demandé aux personnes qui voyagent vers la Corse de n’y introduire aucune espèce végétale, quelle qu’en soit l’origine.
http://www.corse-du-sud.gouv.fr/

L’abribus est terminé!

Créé par le 01 juil 2015 | Dans : Affaires sociales, Ecole, Transports

Le chantier d’Insertion de Millas (mené par l’Association Intégration Insertion Logement Emploi) vient d’achever les travaux de construction du nouvel abribus, à l’intersection de la D23 et du chemin du Mas Cap Blanc. Il a été conçu pour durer et nous espérons qu’il satisfera la dizaine d’écoliers, collégiens, lycéens et passagers de la navette qui l’utiliseront dès la rentrée prochaine. Grand et confortable, habillé de vieilles pierres du pays, il est conçu pour traverser les années sans encombre. Pour parachever le chantier, une veilleuse alimentée par cellule photovoltaïque ainsi qu’une gouttière y seront installées dans les mois à venir.

Bravo et merci au chef de chantier, Patrick, et à toute son équipe d’apprentis maçons de l’AIILE pour cette belle réalisation!

Abribus 1

Démarrage des travaux du nouvel abribus

Créé par le 28 avr 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Transports

Un abribus en pierres verra le jour en mai à l’intersection de la D23 et du chemin du Mas Cap Blanc. C’est une association d’insertion qui a été retenue pour mener les travaux qui démarreront le mardi 5 mai et qui devraient durer une vingtaine de jours. Afin de préparer les lieux, les containers à verre ont été déplacés. Dans la foulée, pour plus de commodité, le container à verre qui était sur le parking de l’école a été déplacé un peu plus haut, au point de ramassage des ordures ménagères de la rue des écureuils.

1234

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...