Le pain de Dave

Créé par le 01 mar 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Environnement, Infos pratiques, Santé

Un fournil vient de voir le jour à Caixas, en association avec « Le Pain d’Eric » à Camélas.

Dave réalise pour vous du pain au levain naturel, cuit au four à bois indirect, avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Vous pourrez ainsi goûter à des pains de campagne blanc, complet, bis ou intégral, ainsi qu’à des pains aux céréales, pavot, épeautre, olives, noix, etc. Des biscuits, viennoiseries et tourteaux à l’anis seront également disponibles.

La vente a lieu au fournil, les mardi et jeudi de 17h30 à 19h, et le dimanche de 9h30 à 12h, mais des livraisons sont également prévues.

A TORDERES, les livraisons auront lieu les mardis et jeudis. Inscrivez-vous à la mairie pour toute commande (vous y trouverez également la liste des pains disponibles et leur tarifs), ou appelez Dave au 04.68.38.89.57.

Adresse : Le Pain de Dave, Roc d’En Simoun, 66300 Caixas, à 200 mètres après Les Hostalets.

Compte-rendu du conseil municipal du 16 février 2010

Créé par le 18 fév 2010 | Dans : Affaires sociales, Equipe municipale et commissions

Date de la convocation : 11 Février 2010 

Date d’affichage : 11 Février 2010    

Afférents au Conseil Municipal : 11 

En exercice : 10 

Ont pris part à la délibération : 9 

L’an deux mille dix et le seize février à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la Présidence de Mme LESNÉ Maya, le Maire. 

Étaient présents : Mmes LESNÉ Maya, MAURICE Dominique, MATHIS Marie-José, MOLINA Bernadette, Mrs ALBA José, CABRERA Justin, FANTIN Gilbert, GUIDICELLI Vincent, VIDAL Francis.

Procuration : Néant

Absent : RAFEL Jacqueline

Secrétaire de Séance : MATHIS Marie-José

Adhésion au Syndicat Mixte de Gestion du service Public de l’Assainissement Non Collectif des Pyrénées-Orientales – SPANC 

Le Maire donne connaissance à l’assemblée de la délibération du Conseil Communautaire n° 104/09 en date du 17 décembre 2009 décidant son adhésion au Syndicat Mixte du SPANC 66 pour le contrôle de tout système d’assainissement effectuant la collecte, le traitement, l’épuration, l’infiltration ou le rejet  des eaux usées domestiques des constructions non raccordées à un réseau public d’assainissement.

Il demande à l’Assemblée de se prononcer.

Le Conseil Municipal après en avoir délibéré valablement, et

A l’unanimité, ACCEPTE l’adhésion de la Communauté de Communes des Aspres au SPANC66

DÉPENSES D’INVESTISSEMENT AVANT LE VOTE DU BUDGET 2010 

Madame le Maire rappelle à l’Assemblée que le budget sera voté au plus tard le 31 mars 2010. Elle explique que les dépenses devant être affectées en section d’investissement devront être engagées en début d’exercice.

Elle explique que pour mandater ces factures avant le vote du budget, le Conseil Municipal doit l’autoriser à engager, liquider et mandater des dépenses d’investissement dans la limite du quart des crédits ouverts au budget de l’exercice précédent (non compris les crédits afférents au remboursement de la dette) soit un crédit de 9245 € à ne pas dépasser.

Après avoir entendu les explications et après avoir valablement délibéré, le Conseil Municipal :

AUTORISE Madame le Maire à engager, liquider et mandater des factures d’investissement dans la limite de 9245 € avant le vote du budget 2010 telles que définies ci-dessous :

Chapitre  Article  Montant  Libellé 
  203  2966.08  Frais d’étude, de recherche et de développement et frais d’insertion 
  2183  30 

Matériel de bureau et matériel  informatique 

  2158  300  Autres installation, matériel et outillage technique 

QUESTIONS DIVERSES 

- Choix de la date du prochain conseil municipal pour procéder au vote du budget : mardi 23 mars

- Organisation des élections régionales (roulement).

- Bilan du premier mois d’embauche du nouvel employé municipal.

- Bilan des travaux effectués en 2009 et large évocation des travaux à envisager en 2010 :

● PETITS TRAVAUX : changement des trois autres fenêtres dans la mairie, changement des radiateurs, pose de panneaux de bois devant trois points poubelles.

● TRAVAUX VOIRIE COMMUNALE ET RÉSEAU D’EAU : respect de l’obligation de   débroussaillage à 10 mètres le long des voies communales et sur les réseaux d’eau, travaux de restauration de la partie goudronnée du chemin du Lladac, aplanissement de la pente début du carrer Sant Nazari (côté Böttcher/Molina).

● TRAVAUX DÉPARTEMENTALE (en partenariat avec le Conseil Général): création de places de parking, aménagement évacuation pluviale place des Figuiers, débroussaillage.

● TRAVAUX BÂTIMENTS MUNICIPAUX : attente du diagnostique de l’église et premiers travaux (toit) à budgétiser.

● TRÈS GROS TRAVAUX (hors compétence communale) : agrandissement de la station d’épuration.

- Nous avons pu constater, avec la Brigade des rivières venue sur le terrain, que les quatre rivières principales de Tordères (Tordera, Lladac, Mona et Joncayrole) étaient dans un état lamentable. Une demande de travaux est envoyée au SMA Bassin Versant du Réart.

- Arrêté portant réglementation des dépôts sauvages sur la commune (les deux riverains particulièrement concernés ont été rencontrés et mis en demeure de cesser tout dépôt).

- Urbanisme : refus d’une demande extravagante de création de lotissement au Puig Carbouner.

- École : – Projet de « classes d’eau » porté par la Fondation France Liberté.

              - L’Inspection Académique refuse de débloquer des fonds concernant l’ENR (école numérique rurale) si ASPRESIVOS ne remplit pas l’intégralité du cahier des charges et n’investit pas à hauteur de 4500 €. Les communes n’ont bien entendu pas les moyens d’assumer une pareille charge. Lettre de protestation prévue et réflexion à mener, avec le SIVOS, sur l’amélioration du matériel informatique dans nos écoles.

- Projet d’Éco-Centre au Mas La Chênaie. Possibilité de partenariat avec la Communauté de Communes.

La séance est levée à 23h30 

Travaux devant l’école

Créé par le 17 fév 2010 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Transports

Le vendredi 19 février, de menus travaux (construction d’un ralentisseur) auront lieu devant l’école. Ils ne devraient pas occasionner de trop grosses gênes. Cependant, au moment du goudronnage, la partie haute de Tordères sera momentanément inaccessible pas le bas du village et devra donc se faire par Llauro.

Nous vous remercions par avance pour votre patience et votre compréhension.

Maya Lesné, maire de Tordères

Conseil municipal, mardi 16 février 2010

Créé par le 12 fév 2010 | Dans : A retenir, Equipe municipale et commissions

Le Conseil Municipal se réunira le mardi 16 février 2010 à 20h30, à la mairie. Nous vous rappelons qu’en vertu de l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, les séances des conseils municipaux sont publiques. La salle des séances est donc ouverte à tous, sans restriction.

Ordre du jour :

1 – Adhésion au Syndicat Mixte de Gestion du Service Public de l’Assainissement Non Collectif des Pyrénées-Orientales – SPANC.

2 – Mandatement des dépenses d’investissement avant le vote du budget.

Questions diverses

Accueillir un enfant de Tchernobyl

Créé par le 05 fév 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Santé

L’association Droujba (amitié en français) Tchernobyl France (Juste d’or 2003) a pour but l’aide aux enfants qui vivent dans les villes et villages contaminés par la catastrophe nucléaire de 1986, en les accueillant pour des vacances sanitaires. Partir leur permet de renforcer leurs défenses immunitaires. C’est pourquoi l’association recherche des familles bénévoles pouvant faire une petite place dans leur foyer et dans leur coeur à un enfant ukrainien pour un mois de l’été. Ils ont entre 8 et 14 ans. Un petit livret contenant des conseils, un lexique est fourni à l’arrivée de l’enfant.

Si vous désirez être famille d’accueil ou pour tous renseignements, vous pouvez appeler le 04.68.67.00.83 ou 06.18.16.70.91 - Date limite des inscriptions des familles le 30 mars.

Débroussaillage sur la traverse de Llauro

Créé par le 18 jan 2010 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques

A partir d’aujourd’hui, 8h, l’association Bois & Environnement assure des travaux de débroussaillage de part et d’autre de la traverse qui mène de Tordères à Llauro afin que notre municipalité soit en règle avec les normes en vigueur. Nous espérons ainsi, d’année en année, organiser le débroussaillage des abords des voies communales afin d’en faciliter l’entretien. Merci de votre compréhension pour les désagréments (circulation alternée, bruit des tronçonneuses et débroussailleuses) occasionnés par ces travaux qui ne devraient pas durer plus d’une semaine.

Les randonneurs de Thuir en visite à Tordères

Créé par le 15 jan 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Fêtes et animations

 Le dimanche 13 janvier, après une belle promenade ensoleillée sur les sentiers enneigés de Tordères et Llauro, les randonneurs de Thuir (venus en réalité des quatre coins du département) sont venus partager la galette des Rois à la salle polyvalente. Naturellement, c’est Jean Chérez, maire de Castelnou et Président de ce joyeux club d’excursionnistes, qui a eu la fève ! Chers voisins, merci de votre visite et revenez quand vous voulez !

Rejet préfectoral du projet de création d’une Zone de Développement Eolien sur Fourques

Créé par le 14 jan 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Equipe municipale et commissions, Histoire

  Alphonse Puig, maire de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Eric Brisse, maire de Terrats, et moi-même, avons été reçus ce matin au sujet de la ZDE de Fourques en Préfecture. C’est le Préfet en personne, M. Delage, accompagné pour l’occasion par M. Roch, le nouveau directeur de la DDEA, qui nous a annoncé que le projet de création d’une Zone de Développement Eolien sur la commune de Fourques n’avait pas été retenu et que, par conséquent, ce projet était refusé, sur avis de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement et sur avis de la Commission départementale des Sites, Perspectives et Paysages.

  C’est une grande victoire pour les petites communes limitrophes et directement impactées, Tordères, Montauriol, Caixas, Sainte-Colombe et Terrats, qui se sont battues contre cette implantation, tant sur la forme que sur le fond. Mais si nous n’avons jamais baissé la garde, c’est essentiellement grâce au soutien des populations de nos villages. Je voudrais donc remercier tout particulièrement le conseil municipal de Tordères qui, dans ce dossier, m’a apporté un soutien unanime et sans faille, ainsi que les habitants de la commune qui ont participé à cette longue lutte en nous procurant conseils et réconfort à chaque étape du processus… Pour un maire, porter la parole de la population et de  son conseil, c’est le plus grand des stimulants et cela décuple les forces!

  Merci également au Collectif « le Vent tourne » avec lequel nous avons partagé et échangé de nombreuses propositions et qui a aussi fait part de son mécontentement à la Communauté de Communes des Aspres, au maire de Fourques et au Préfet.

  Aujourd’hui, tous ensemble, nous avons réussi à résister, cependant restons vigilants, ce projet-là est mort et enterré mais d’autres, plus graves encore, peuvent ressurgir à tout moment. La Communauté d’Agglomération de Perpignan-Méditerranée est pleine d’appétit. Pour l’instant, elle s’est contentée d’engloutir Llupia et Ponteilla, soyez certains qu’elle n’en restera pas là puisque Jean-Paul Alduy, son président, dans une récente interview pour France Bleu, s’immisçant sans aucune gêne dans les affaires de notre intercommunalité, défendait ardemment la pertinence du  projet de ZDE de Fourques… Affaire à suivre donc…

Maya Lesné, maire de Tordères

Départ de Ponteilla et Llupia à l’Agglo : ce qui ne va pas changer

Créé par le 12 jan 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Equipe municipale et commissions, Histoire

 Le 29 décembre 2009, le Préfet des Pyrénées-Orientales a accepté que Llupia et Ponteilla rejoignent la Communauté d’Agglomération Perpignan-Méditerranée à partir du 1er janvier 2010. Notre Communauté de Communes n’a donc eu que deux jours pour se retourner!

 Il était hors de question de couper l’eau à ceux qui nous abandonnaient, ni d’arrêter le ramassage des ordures ménagères, ni de laisser les parents et les enfants de ces deux villages subir les conséquences fâcheuses de décisions prises sans aucune consultation de la population. Pour nous, Communauté de Communes des Aspres, la solidarité n’est pas un vain mot. Pendant des mois et plus longtemps encore s’il le faut, nous continuerons à assurer les services que nous assurions jusqu’ici à Llupia et Ponteilla. Il n’est pas question que la population supporte les répercussions des choix politiques et personnels de ses représentants. 

 Des conventions sont en cours de signature avec l’Agglo pour formaliser les services que nous continuerons à rendre à ces communes mais il faut bien comprendre que même si elles nous quittent pour cette Agglo si désirable, c’est bien nous qui assumerons leurs services vitaux du quotidien (eau, assainissement, ramassage des ordures ménagères, crèche, etc.). Dans ces conditions, on se demande bien pourquoi partir à l’Agglo et abandonner une communauté à laquelle elles appartenaient pleinement et qui, envers et contre toute querelle partisane ou personnelle, apportait les mêmes attentions à chacun de ses membres. 

 En réalité, Jean-Paul Alduy, président de la Communauté d’Agglomération, vient de lancer un cheval de Troie dans notre communauté et espère hâter ainsi son démantèlement. C’est sans compter sur la ténacité des communes des Aspres qui, envers et contre tout, souhaitent poursuivre l’aventure politique initiée par des hommes de la trempe de l’avocat Louis Noguères (déchu de ses mandats de maire de Thuir et de conseiller général parce qu’il  faisait partie des quatre-vingts députés qui, aux côtés de Léon Blum, refusèrent de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en juillet 1940, poursuivi par la Gestapo pour avoir organisé la presse résistante régionale), ou bien encore de Léon-Jean Grégory, son confrère et adjoint à Thuir avant de devenir maire à son tour (lui aussi révoqué en tant qu’adjoint complice et suspect en 1940), tous deux initiateurs de formidables syndicats qui, préfigurant et annonçant notre communauté de communes, ont permis l’aménagement de notre territoire, tant en matière d’eau potable et d’assainissement qu’en matière purement sociale (avec notamment la fondamentale et précieuse création du premier Syndicat Intercommunal Scolaire et des Transports de France qui permettait, à moindre coût, d’offrir à tous le service des cantines et des transports scolaires à une époque où l’enseignement secondaire n’était communément réservée qu’aux plus aisés).   

 Pourrions-nous, sans honte, nous asseoir sur le courage et la volonté de ces grands résistants, sur la chance et la force qu’ils ont offertes aux habitants de notre dure terre de l’Aspre ? Pourrions-nous, comme les bons petits soldats de Llupia et Ponteilla, qui nous disent de ne pas tomber dans le piège du sentimentalisme et de l’affectif, mettre fin à tous les principes de solidarité qui ont régi jusqu’ici les rapports entre les basses et les hautes Aspres ? « Mais l’économie, avez-vous pensé à l’économie ?”… Les détracteurs de notre communauté de communes n’ont que ces mots à la bouche et oublient trop facilement  l’Humain, le bien commun, le savoir-vivre, l’entraide, le partage. Ne parlons même pas de l’avis des populations qui n’ont bien sûr pas été consultées par leurs élus. Du haut de leur superbe, les maires de Ponteilla et Llupia n’ont que faire des protestations. Dans le fond, totalement décomplexés, ils ne font que reproduire les usages en cours au sommet de l’Etat. Dans quelques années, quand l’Agglo, d’ores et déjà endettée, leur aura mangé le peu de laine qui leur reste sur le dos et qu’elle les aura privés de leur indépendance et d’une certaine liberté de penser, nous rediscuterons de leurs beaux arguments économiques. Quand, jadis gros parmi les petits, ils seront devenus petits parmi les gros, nous verrons s’ils garderont cette belle suffisance, nos amis de la plaine! Quant à nous, Communauté de Communes des Aspres, resserrons les rangs et plus que jamais, jouons la carte de la solidarité et de la ruralité. Ensemble! TOUS ensemble sans oublier personne sur le bord du chemin.

Maya Lesné

Bienvenue à Vincent, le nouvel employé municipal

Créé par le 05 jan 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques

A partir du 07 janvier 2010, un nouvel employé municipal, Vincent Bonilla y José, assurera 24 heures de travail par semaine sur notre commune, pour pallier à l’absence de Mohamed Mellouk (toujours hospitalisé à Montpellier et auquel nous souhaitons un bon et prompt rétablissement). Il nous vient de Villemolaque et a déjà été précédemment employé communal en Belgique, à Bruxelles. Nous espérons que le meilleur accueil lui sera réservé dans ses nouvelles fonctions. Toute l’équipe municipale qui, depuis quatre mois, assurait les petits travaux du quotidien (balayage, surveillance des poubelles, nettoyage des bâtiments municipaux, etc.), est d’ores et déjà ravie!

1...160161162163164...177

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...