Localisation des centrales nucléaires les plus proches

Créé par le 19 juil 2008 | Dans : A retenir, Environnement, Santé

    Depuis près de cinquante ans, tout près de Narbonne, à Malvesi (à moins de cent kilomètres de Tordères), on trouve une usine de raffinage et de conversion d’uranium d’une étendue d’environ cent hectares, soumise à la directive Seveso 2 sur les établissements à risques et ayant déjà fait l’objet d’au moins six incidents graves depuis 1979. Compte tenu de l’activité massique et de la radiotoxicité des substances présentes, la CRIIRAD bataille actuellement pour faire classer le site en Installation Nucléaire de Base (http://www.criirad.org/actualites/dossiers2006/comurhex/rapportcomurhex_criirad_4.pdf).

    Plus loin, à 270 km de notre petit village, en Catalogne sud, dans les environs de Tarragona, on trouve également deux centrales nucléaires d’importance, Asco et Vandellos II (puisque Vandellos I est en phase de démantèlement suite au gigantesque incendie qui l’a ravagée en 1989), toutes deux ont été marquées par de nombreux incidents (notamment des fuites à répétition : http://bmailhe.blogspot.com/2008/04/fuite-radioactive-dans-la-centrale-asco.html).

   En fonction de l’importance d’un éventuel et hypothétique accident, nous pourrions donc fort bien être amenés à suivre les consignes de protection de mise en cas de crise. En voici un bref aperçu que nul ne devrait ignorer et que peu d’entre nous connaissent pourtant :

CONSIGNES EN CAS D’ACCIDENT NUCLEAIRE 

Signal d’alerte

En cas d’accident industriel ou nucléaire, la population est alertée par un signal précis : une sirène au son modulé (montant et descendant). Ce signal dure trois fois une minute. Dès l’audition de ce signal, la population doit suivre scrupuleusement les consignes suivantes :

- se mettre à l’abri dans un local
Si vous êtes chez vous, à votre travail ou dans un bâtiment public :
Restez où vous êtes. Ne partez pas en voiture, vous seriez en danger sur la route et risqueriez de gêner la circulation des véhicules de secours.
Si vous êtes dehors :
Entrez dans le bâtiment le plus proche. Ne restez pas dehors, vous y êtes plus exposés aux dangers éventuels.
Si vous êtes en voiture :
Garez-vous, arrêtez votre moteur et entrez dans le bâtiment le plus proche. Vous n’êtes pas en sécurité dans votre véhicule.

- fermer tout
Un local clos ralentit la pénétration éventuelle de gaz toxique ou de produits radioactifs. Fermez les portes et les fenêtres. Arrêtez et bouchez les ventilations. Dans le cas où certaines de vos vitres auraient été cassées pendant l’accident, réfugiez-vous dans une pièce aux fenêtres intactes (ou sans fenêtre).

- écouter la radio : (France Inter, Radio France)
Toutes les précisions sur la nature du danger, l’évolution de la situation et les consignes de sécurité à respecter vous seront données par la radio.

- ne pas aller chercher vos enfants à l’école
Vos enfants sont plus en sécurité à l’école que dans la rue. Les enseignants connaissent les consignes. Ils s’occupent de vos enfants, les mettent en sécurité et les rassurent. De plus, en vous déplaçant, vous risqueriez de vous mettre inutilement en danger et de gêner les secours.

- ne pas téléphoner
Les lignes téléphoniques doivent rester libres pour les urgences et les secours. Les informations vous seront données par la radio.

- ne pas fumer, éviter toute flamme ou étincelle
Evitez d’allumer ou d’éteindre la lumière ou tout appareil électrique. Toute flamme ou étincelle pourrait provoquer une explosion.

Des instructions complémentaires vous seront données par la radio. En fonction de l’événement et sur instruction des autorités, vous pourrez être amenés à prendre un comprimé d’iode et/ou à être évacués.

Signal de fin d’alerte

La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu (non modulé) durant 30 secondes. Ce signal signifie que le danger est passé et que le respect des consignes de sécurité n’est plus nécessaire.

 

Un bel et bon apéro républicain!

Créé par le 18 juil 2008 | Dans : Equipe municipale et commissions, Fêtes et animations

    En ce 14 juillet, nous étions une petite quarantaine à nous être réunis pour trinquer à la Révolution Française! Voici quelques photos pour immortaliser ce moment partagé.

pic0048.jpg  pic0053.jpg  pic0051.jpg  pic0055.jpg    pic0054.jpg pic0050.jpg pic0046.jpg  pic0049.jpg pic0047.jpg

« Au banquet de la vie, il y a de la place pour tout le monde; alors serrons-nous les coudes et bienvenue à tous, que vous soyez d’ici ou d’ailleurs! Vive la Révolution! Vive la République! Vive la Terre entière! » (Maya dans un élan lyrique)

Chiens dangereux : permis de détention.

Créé par le 12 juil 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

  La loi du 20 juin 2008 relative aux chiens dangereux subordonne la détention de tels animaux à la délivrance, par le maire, d’un permis de détention, après présentation, par le propriétaire, d’une attestation d’aptitude sanctionnant une formation portant sur l’éducation et le comportement canins et d’un certificat attestant d’une évaluation comportementale de l’animal.

  A défaut de permis, le maire ou le préfet doit mettre en demeure le propriétaire de procéder à la régularisation de la situation et, sinon, peut faire procéder à l’euthanasie de l’animal.

  La loi impose également la déclaration en mairie de toute morsure d’une personne, quelle que soit la race du chien, par son propriétaire ou par tout professionnel en ayant connaissance. L’animal est alors soumis à une évaluation comportementale qui doit être communiquée au maire et ce dernier peut imposer au propriétaire d’obtenir l’attestation d’aptitude précitée.

  La loi renforce enfin les différentes sanctions pénales applicables.

  L’application de toutes ces dispositions s’échelonnent entre fin 2008 et le 1er janvier 2010.

Ref : Loi n°2008-582 du 20/06/2008

CLASSIFICATION 

  De tous temps, certains chiens ont été utilisés comme arme et à cet usage a été réprimé.

  L’augmentation du nombre et de l’usage de chiens potentiellement agressifs, notamment de chiens dits de combat employés comme faire-valoir de leurs maître ou à des fins délinquantes, a conduit le législateur à classifier les chiens dangereux et à mettre en place une réglementation graduée en fonction du danger qu’ils représentent.

  Le but poursuivi est de réduire leur prolifération et de responsabiliser leurs propriétaires.

  Les chiens dangereux sont classés en deux catégories :

  La première catégorie regroupe les chiens d’attaque dont le maître ne peut retracer les origines par un document. Elle comporte :

- Les Pitbulls

- Les Boerbulls

- Les chiens d’apparence Tos-Inu

  La seconde catégorie regroupe les chiens de garde ou de défense qui sont inscrits au Livre des Origines Français (LOF), par exemple le STAFFORDSHIRE BULL TERRIER. Leur maître dispose de documents délivrés par le Société Centrale Canine (Certificat de naissance ou pedigree) attestant de l’origine du chien. Les ROTTWEILER et chiens d’apparence ROTTWEILER appartiennent à cette catégorie même sans inscription au LOF.

1 – LES CHIENS DE PREMIERE CATEGORIE

  D’une population estimée à 40 000 en France, ces chiens ont proliféré de façon considérable. Nombre d’entre eux sont élevés clandestinement. Ils sont eux-mêmes les premières victimes de l’engouement dont ils font l’objet par les mauvais traitements qui leur sont infligés lors de leur élevage et de leur entraînement à l’agressivité.

  Ils sont caractérisés par une puissance particulière de leur mâchoire et donc de leur mordant, par leur insensibilité à la douleur et par un comportement aisément agressif facile à développer.

  Ne peuvent détenir ces chiens :

- les personnes de moins de 18 ans

- les majeurs en tutelle

- les personnes condamnées pour crime ou violence

- les personnes auxquelles le maire a retiré la propriété ou la garde d’un chien parce qu’il présentait un danger pour les personnes ou les animaux domestiques

Ne pas respecter une seule de ces dispositions constitue un délit passible de 3750 euros (25 000 F) d’amende et de 3 mois de prison

REGLEMENTATION

Interdictions :

L’acquisition, la cession (gratuite ou onéreuse), l’importation, l’introduction sur le territoire métropolitain, dans les départements d’Outre-Mer et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Sanctions : 6 mois d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

L’accès aux transports en commun, aux lieux publics, aux locaux ouverts au public, le stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs.

Sanctions : 150 euros d’amende.

Obligations :

- La stérilisation

Chiens mâles et femelles, opération par voie chirurgicale uniquement et de manière irréversible. Donne lieu à la délivrance d’un certificat par le vétérinaire, qui est remis au propriétaire ou au détenteur de l’animal.

Sanctions : 6 mois d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

- La déclaration en mairie

Sanction : Ne pas avoir déclarer son chien en mairie : 750 euros d’amende

La mairie est celle du lieu de résidence du propriétaire du chien ou le cas échéant, du lieu de résidence du chien.

Pièces à joindre au formulaire de déclaration :

· Certificat de stérilisation

· Vaccination antirabique (contre la rage) datant de moins d’un an, et rappels

Sanction : Ne pas avoir fait vacciner son chien contre la rage : 450 euros d’amende

· Attestation spéciale d’assurance responsabilité civile (de moins d’un an).

Sanction : Ne pas être couvert par une assurance spéciale responsabilité civile : 450 euros

La mairie délivre un récépissé, daté et signé par le déclarant, qui devra être présenté à toute demande de la police ou de la gendarmerie.

Sanction : Ne pas présenter à toute demande des forces de police le récépissé de la déclaration en mairie : 450 euros

La déclaration comme le récépissé mentionnent :

· Le nom, prénom, date de naissance et domicile du propriétaire de l’animal

· L’identification du chien (tatouage)

· Le nom, l’âge, le sexe et le type du chien (appartenance à la 1ère ou 2ème catégorie.)

2 – LES CHIENS DE DEUXIEME CATEGORIE (Chiens de garde et de défense)

  Contrairement aux chiens de 1ère catégorie, leur reconnaissance se fonde sur les standards des races. Ils appartiennent à des races reconnus par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche. Leur élevage correspond à des programmes de sélection gérés par la Société Centrale Canine. Leur maître dispose de documents (certificat de naissance ou pedigree) attestant de leur origine.

  Néanmoins ces types de chiens, du fait de leur morphologie et de leur comportement, peuvent tout comme les pit-bulls, être utilisés comme instruments d’intimidation.

  Les propriétaires de chiens de 2ème catégorie peuvent en faire commerce et n’ont pas l’obligation de les stériliser. Ils doivent cependant déclarer le chien à la mairie, de le promener muselé et en laisse dans les lieux ouverts au public.

Ne peuvent détenir ces chiens :

- les personnes de moins de 18 ans

- les majeurs en tutelle

- les personnes condamnées pour crime ou violence

- les personnes auxquelles le maire a retiré la propriété ou la garde d’un chien parce qu’il présentait un danger pour les personnes ou les animaux domestiques

Ne pas respecter une seule de ces dispositions constitue un délit passible de 25 000 F (3750 euros) d’amende et de 3 mois de prison

REGLEMENTATION

Interdiction :

Le stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs.

Sanction : 150 euros d’amende

Obligations :

- la déclaration en mairie

Les mêmes pièces sont à joindre au formulaire de déclaration que pour les chiens de 1ère catégorie à l’exception du certificat de stérilisation.

Sanction :

- Ne pas avoir déclarer son chien en mairie : 750 euros d’amende

- Ne pas être couvert par une assurance spéciale responsabilité civile : 450 euros

- Ne pas avoir fait vacciner son chien contre la rage : 450 euros d’amende

- Ne pas présenter à toute demande des forces de police le récépissé de la déclaration en mairie : 450 euros

Il faut y ajouter les papiers du Livre des Origines Français (LOF) qui prouvent l’appartenance du chien à une race répertoriée

Sanction : ne pas présenter les papiers du LOF implique le classement du chien en 1ère catégorie.

3 – LES POSSIBILITES D’ACTION DU MAIRE

- S’il estime qu’un chien représente un danger pour les personnes et les autres animaux domestiques, le maire peut demander à son propriétaire de prendre des mesures nécessaires afin d’éviter tout accident.

- Si le maître de l’animal néglige de donner suite à ces injonctions, le maire peut, par arrêté, ordonner la saisie du chien par la force publique et son placement dans un lieu de dépôt.

- Les frais de garde sont à la charge du propriétaire du chien. Ces frais comprennent les dépensent de capture, de transport, de séjour et de garde.

Le propriétaire du chien dispose alors de huit jours pour présenter toutes les garanties demandées.

Passé ce délai, la maire a le pouvoir :

- soit d’ordonner l’euthanasie de l’animal,

- soit de le céder à une fondation ou association protectrice des animaux.

Compte-rendu du Conseil Municipal du 29 juin 2008

Créé par le 30 juin 2008 | Dans : Equipe municipale et commissions

SÉANCE DU DIMANCHE 29 JUIN 2008

Date de la convocation : 23 Juin 2008

Date d’affichage : 23 Juin  2008

Afférents au Conseil Municipal : 11

En exercice : 11

Ont pris part à la délibération : 10

L’an deux mille huit et le vingt neuf juin  à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la Présidence de Mme LESNÉ Maya, le Maire. 

Étaient présents : Mmes LESNÉ Maya, MAURICE Dominique, MATHIS Marie-José, MOLINA Bernadette, RAFEL Jacqueline, Mrs BOTTCHER Gerd, CABRERA Justin, FANTIN Gilbert, GUIDICELLI Vincent, VIDAL Francis.

Procuration : ALBA José a donné procuration à LESNE Maya

Secrétaire de Séance : Mme MAURICE Dominique

RAPPORT ANNUEL SUR LA QUALITÉ ET LE PRIX DU SERVICE PUBLIC ÉLIMINATION DES DÉCHETS (EXERCICE 2007) 

Madame le Maire rappelle la loi du 02/02/1998 et son décret d’application n°2000-404 du 11/05/2000 qui prévoient un rapport annuel sur la qualité et le prix su service public d’élimination des déchets.

La commune de TORDÈRES a transféré la compétence élimination des déchets à la Communauté de Communes des Aspres qui a établi le rapport annuel pour l’année 2007.

Cependant la loi fait obligation aux Communes de présenter ce rapport au Conseil Municipal au plus tard le 30 Septembre 2008.

Le CONSEIL MUNICIPAL, après en avoir valablement délibéré et à l’unanimité des membres présents ou représentés,

PREND ACTE de la communication du rapport sur le prix et la qualité du Service Public d’Elimination des déchets (exercice 2007).

MODIFICATION DES STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ASPRES : Délibération du 14 mai 2008 

Le Maire donne connaissance à l’Assemblée :

            1/ de la délibération du Conseil Communautaire de la Communauté de Communes des Aspres du 14 mai 2008 complétant les statuts par l’adjonction d’une nouvelle compétence : Développement du tourisme sur l’ensemble de la Communauté de Communes des Aspres à dater du 15 mai 2008 sur toutes actions ou projets nouveaux. 

           2/ de la notification faite par le Président de la Communauté de Communes des Aspres de délibérer sur le consentement ou l’opposition à cette modification des statuts.

Et demande à l’Assemblée de se prononcer.

Le Conseil Municipal,

Après en avoir valablement délibéré, et

A l’unanimité des membres présents ou représentés,

REJETTE la modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres telle que définie dans la délibération du Conseil Communautaire du 14 mai 2008, visée par la Préfecture le 15 mai 2008.

QUESTIONS DIVERSES

- Réunion publique envisagée avec les éleveurs, agriculteurs et autres personnes au sujet de l’utilisation de la potence.

- Projet éventuel d’une potence à carte nominative

- Un devis a été demandé pour l’installation d’une rampe afin de faciliter l’accès à la mairie.

- La restauration du retable de l’église devrait commencer à l’automne. Une réfection du toit de l’église est aussi envisagée. 

- Evocation des travaux de goudronnage et de débroussaillage.

- Pour le 14 juillet un apéritif est prévu à 18h00 

- La problématique des chiens divagant dans le village et agressant des habitants a été soulevée et a provoqué le départ de Vincent Guidicelli à 23h15.

- Résumé de la réunion de la plateforme anti-THT (contre l’enfouissement), conférence de presse prévue le 04 juillet au pied du Castillet

La séance est levée à 23h30 

Ecole : nouvelle réforme

Créé par le 27 juin 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

L’Inspecteur d’Académie, Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale

Aux

Parents d’élèves

 Perpignan, le 26 juin 2008

  Madame, Monsieur,

  A partir de la rentrée 2008, l’école primaire connaîtra une nouvelle organisation du temps scolaire dans la journée, dans la semaine et dans l’année.

  La durée hebdomadaire de l’instruction obligatoire passera, pour tous les élèves, de 26 heures à 24 heures, soit un total de 864 heures d’enseignement par année. Dans le département des Pyrénées-Orientales, qui avait déjà adopté la semaine des 4 jours, ceci se traduira, à partir de septembre 2008, par la suppression des 12 journées de rattrapage prises sur les vacances, ou sur les mercredis, et par un alignement du calendrier scolaire de nos écoles sur le calendrier national de la zone A.

  Ces deux heures hebdomadaires ne seront pas perdues, mais réinvesties sous forme d’aide personnalisée, ou de travail en petit groupe, dans les domaines de la maîtrise de la langue et des mathématiques. Cela implique une modification substantielle du service horaire des enseignants du premier degré qui se composera désormais de 24 heures hebdomadaires d’enseignement en groupe classe et de 108 heures annuelles consacrées à l’aide directe aux élèves en difficulté (60 heures), au travail en équipe, à la relation avec les familles ou à l’implication dans un projet personnalisé de scolarisation (PPS) d’un élève handicapé, à l’animation pédagogique et à la formation, ainsi qu’aux conseils d’école.

  Les familles sont particulièrement concernées par l’aide personnalisée aux élèves en difficulté, qui sera assurée dans les écoles tout au long de l’année scolaire, selon une organisation proposée par le conseil des maîtres, et validée par l’inspecteur de la circonscription. Plusieurs principes seront pis en compte pour l’organisation de ces aides : la durée totale des séances ne devra pas excéder deux heures hebdomadaires, les séances seront assurées par l’enseignant de la classe, ou, sous sa responsabilité, par un enseignant d’une autre classe. Elles concerneront les élèves qui auront été identifiés par l’enseignant comme ayant besoin d’une aide spécifique dans les apprentissages fondamentaux, et pour lesquels les parents auront donné leur accord.

  Ce nouveau dispositif sera effectif dès le mois d’octobre 2008. Les modalités d’organisation retenues par l’école fréquentée par votre enfant vous seront communiquées dans les meilleurs délais. A l’occasion des réunions de rentrée organisées par les équipes pédagogiques.

  Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de mon dévouement au service de l’éducation de vos enfants.

Jean-Luc Bénéfice

Conseil Municipal du 29 juin 2008

Créé par le 23 juin 2008 | Dans : Equipe municipale et commissions

La prochaine réunion du Conseil Municipal aura lieu en mairie le dimanche 29 juin 2008 à 20h30. Nous vous rappelons que les séances sont publiques et que tout un chacun peut y assister.

Ordre du jour : 

- Rapport annuel sur la qualité et le prix du service public d’élimination des déchets (exercice 2007).

- Modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres avec l’adoption d’une nouvelle compétence :  »Développement du tourisme ».

Questions diverses

 

Félicitations aux enfants de l’école de Tordères!

Créé par le 21 juin 2008 | Dans : Ecole, Fêtes et animations

    Les enfants de l’école de Tordères ont participé en octobre dernier au concours « Dessine-moi ta commune » organisé par l’Association des Maires de France à l’occasion de la célébration de son centenaire, et viennent de remporter un des prix du concours en réalisant une contribution de grande qualité. La remise des prix s’est effectuée le vendredi 20 juin, à 11h, à Torreilles, sous le regard attendri des élus présents.

    Chers petits amis écoliers, tout le Conseil Municipal vous félicite et vous remercie vivement pour votre créativité et votre excellence. Merci également à votre institutrice, Joëlle Doppler, qui n’a de cesse de vous faire découvrir les beaux-arts sous toutes leurs facettes et de vous ouvrir au monde. Vraiment, quelle chance d’avoir une école dans son village!

Un sujet qui fâche

Créé par le 10 juin 2008 | Dans : A retenir, Environnement

Le chien : meilleur ami de l’homme mais pire ennemi du maire?

    Propriétaires de chiens divagants, je vais être enquiquinante, voire même sans doute un peu pesante, mais il va falloir agir pour que les chiens restent dans vos propriétés. De tous temps, les chiens et les villageois ont cohabité sans trop de difficultés à Tordères, mais avec la multiplication des habitants, nous avons également assisté à une multiplication des chiens et, hélas, des problèmes que cela engendre parfois.

    Dans la plupart des cas, vous travaillez en journée et votre chien, qui s’ennuie peut-être un peu de cette absence prolongée, après avoir somnolé et mangé, décide d’aller faire une petite balade histoire de voir s’il y a du nouveau aux alentours. C’est là que ça se gâte…

    Selon la loi, bien sûr, il n’a pas à se balader sans son maître (et sans laisse naturellement) et, par cette simple errance, il s’expose à être ramassé par la fourrière (qui vient beaucoup plus régulièrement qu’on ne l’imagine et dont l’employé se moque éperdument de savoir si le chien a ou pas un propriétaire). Le chien, quel que soit son caractère, fait parfois frémir le passant en aboyant, grognant, montrant les dents (peut-être même qu’il s’agit du vôtre, même si vous ne pouvez le soupçonner de pareils agissements puisqu’il est si doux avec les gens en général).

    Face aux chiens menaçants, certains ont trouvé une solution un peu radicale (certes, pas forcément la meilleure mais on fait ce qu’on peut) : le bâton. Mais je conçois qu’un enfant, une personne âgée, une jeune mère portant son bébé, ou un grand phobique de la gente canine, ne soit pas nécessairement en mesure d’agir de la même façon. Quelle est alors la solution ? Monter dans un arbre, prendre ses jambes à son cou, voire même parfois se faire mordre (car il y a bel et bien eu des morsures dans notre commune)? Bref, vous le voyez bien, ça ne peut pas durer.

    Par ailleurs, il arrive aussi trop souvent que ce même chien s’en vienne faire ses besoins rêveusement devant les portes et par les ruelles du village. Nous avons tous appris à slalomer parmi ces méandres de déjections mais il en est un qui les subit de plein fouet, il s’agit de l’employé municipal. Il faut le suivre pendant une journée de débroussaillage pour comprendre à quel point les crottes de chien sont répandues et à quel point elles sont révoltantes. Je n’entrerai pas dans des détails qui vous soulèveraient le cœur mais je peux confirmer que c’est épouvantable.

    Alors, de grâce, tenons un peu mieux nos chiens, ne les laissons plus nous mener par le bout du nez et occupons-les pour ne plus les voir divaguer!

     Merci de votre compréhension. 

Maya 

Piscine mode d’emploi

Créé par le 05 juin 2008 | Dans : A retenir, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques

    La commission agro-environnement s’est réunie pour la première fois le 21 mai dernier, pour aborder les différents thèmes relatifs à la préservation de l’environnement sur le territoire de notre commune :  l’eau, le feu et le débroussaillage, la THT, l’éolien… 

    La rareté et la fragilité de la ressource eau sur Tordères en font un des principaux enjeux pour les années à venir : comment économiser et utiliser à bon escient ce précieux élément ? 

    La commission souhaite rappeler à tous quelques conseils de saison en ce début de période estivale :

 

- L’installation de cuves de récupération d’eau de pluie de toiture fonctionne très bien (nous sommes plusieurs à l’avoir mis en place) et fournit une eau d’arrosage gratuite, et meilleure pour les plantes que l’eau du réseau 

 

- Le remplissage des piscines n’est pas autorisé en été, seule la remise à niveau est possible, à des heures précises (voir dates et horaires en mairie). 

- Vidange des piscines : 

. La vidange des piscines dans le réseau de tout-à-l’égout sature et perturbe durablement la station d’épuration de la commune

. La vidange directe dans la nature des piscines traitées au chlore tue les chênes-lièges, qui ne tolèrent pas ce produit ; l’eau chlorée doit d’abord décanter dans un bassin exposé au soleil, qui dégrade le chlore ; cette eau peut ensuite être utilisée pour l’arrosage.

- Alternatives au chlore :  il existe d’autres solutions moins polluantes que le chlore pour traiter l’eau des piscines : 

. piscine traditionnelle traitée au brome (produit non irritant, adapté aux eaux chaudes sous fort ensoleillement, utilisé par exemple dans les spas). lien : www.piscine-pratique.fr/brome.htm 

. piscine traditionnelle traitée par électrolyseur aux sels (sans produits chimiques). lien : www.electrolyseur.com

. piscine naturelle : il s’agit d’un système déjà courant en Allemagne ou en Suisse, fonctionnant sans produit désinfectant ; l’eau est traitée écologiquement par exposition solaire et phyto-épuration, par passage continu dans un filtre à sable puis dans un bassin annexe paysagé (surface environ 30% de la surface du bassin de baignade) planté de végétaux filtrants (roseaux, papyrus, nénuphars …). Liens : www.gazele.org/Piscines%20Vivantes.htm ou www.bassindebaignade.com 

 

    Chacun peut aussi nous faire part de son expérience dans le domaine de l’économie ou de la gestion de l’eau à titre individuel, afin d’en faire profiter le plus grand nombre par le biais de la commission.

 Véro et Bruno

 

Première réunion de la commission des affaires sociales

Créé par le 04 juin 2008 | Dans : Affaires sociales, Santé

    La première réunion des affaires sociales s’est déroulée le vendredi 30 mai. Nous étions une dizaine d’habitants à y assister.

    Nous avons fait un tour d’horizon de ce qui pouvait être réfléchi et, peut-être, proposé, dans la mesure des maigres moyens financiers de la commune. Mais comme dit l’adage populaire « si l’on n’a pas d’argent, on a des idées » et, en matière d’idées, nous sommes en fait extrêmement riches.

    Voici ce qui a été débattu au cours de la réunion :

- SOUTIEN AUX CHOMEURS DU VILLAGE :

    Il y a une dizaine de chômeurs ou Rmistes au village, dont une bonne moitié ne sont pas rémunérés. cela représente 7% de la population totale (et non pas de la population active). C’est un chômage qui touche essentiellement des jeunes et des femmes.

Proposition :

- Puisque l’ADSL est en cours d’installation à la mairie, à l’école et à la bibliothèque, nous proposons de mettre l’ordinateur de la bibliothèque à disposition de ceux qui le souhaitent pour écrire leur CV, consulter les offres d’emploi, mettre en place leur profil dans « l’espace emploi » sur le site de l’Agence Nationale Pour l’Emploi, etc., tout cela seul ou avec de l’aide (Anne-Marie et Maya – car notre maire est elle-même chômeuse – se proposaient pour accompagner ceux qui le désirent)

- Diffuser plus largement l’information concernant les transports, gratuits pour les chômeurs, du Conseil Général, ainsi que les horaires.

- Faire un petit point « Emploi » dans la mairie (en partenariat avec l’ANPE et la Mission Locale Jeunes), où on trouverait des infos sur les différents contrats possibles, etc.

SOUTIEN AUX FEMMES AVEC DES BEBES OU DE JEUNES ENFANTS :

    Pour les mères, jeunes ou moins jeunes, de la commune, pourquoi ne pas essayer d’organiser des rencontres (une fois par mois?) dans la salle polyvalente ou sur la place du village (en fonction de la saison et du temps), avec un coin détente (couvertures, coussins, jus ou tisanes, etc.) où les mères pourraient discuter et, éventuellement, évoquer leurs difficultés tandis que les enfants s’amuseraient. Dans la même idée, nous allons essayer d’entrer en contact avec le petit bus des ATSEM d’Ille-sur-Têt qui se déplace de village en village pour permettre ce genre de moments conviviaux, et/ou avec le bus TRALALALIRE de l’association « Trois p’tits tours » de Terrats qui propose des rencontres autour de la lecture pour les jeunes enfants et les mères.

- SOUTIEN AUX PERSONNES AGEES :

  Que proposer aux personnes âgées? Dans un premier temps, nous allons lister les demandes (courses, transports, aide à domicile, téléalarme, fêtes, mise à disposition de la salle polyvalente, écoute, initiation à l’informatique, etc.) en rencontrant les personnes âgées qui le souhaitent.

- RENCONTRE AVEC LES ADOS :

    De la même façon, nous rencontrerons les adolescents du village pour être mieux à même de cerner leurs attentes.

    Quelques ateliers ludiques et formateurs peuvent éventuellement leur être proposés tout au long de l’année, notamment en matière de santé, de sécurité routière et de premiers secours… Pourquoi pas en partenariat avec la commune de Fourques?

- EN VRAC :

- Proposition pour mettre en place un système de covoiturage.

- Réflexion autour de la mise en place d’une coopérative (les habitants achèteraient en commun des produits alimentaires, tels que l’huile, la farine, la viande, etc., et se les partageraient).

- Création d’une ludothèque.

Etc.

Et ça n’est qu’un début! Pour ceux que cela intéresse, le débat se poursuit le lundi 30 juin à 20h30 dans la salle polyvalente. Alors à bientôt peut-être?

 

 

1...190191192193194

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...