Le recensement des Tordérencs va bientôt commencer

Créé par le 10 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le recensement est un outil important pour les communes et il est essentiel que chacun y participe. En effet, le recensement sert à mieux connaître la population qui réside dans la ville, que cela soit pour la qualifier ou la quantifier. De ce chiffre découle la participation de l’État aux moyens de fonctionnement alloués à la commune. Localement, ce chiffre est aussi une base de réflexion pour prévoir les équipements collectifs nécessaires et les services à développer.

A Tordères, c’est Valérie Alba, notre secrétaire de mairie, qui sera en charge de ce recensement. Avant la collecte des informations auprès des Tordérencs, du jeudi 18 janvier au samedi 24 février, elle a été formée en collaboration avec l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (Insee).

Pendant la collecte, elle se présentera chez les personnes concernées afin de leur remettre la notice d’utilisation pour un recensement en ligne. Pour les habitants qui le souhaitent, un questionnaire papier est proposé et sera récupéré par la suite à l’occasion d’un rendez-vous.

Après la collecte, les informations seront traitées par l’Insee qui communiquera les chiffres à la commune et au public.

Pour les enquêtés désireux de remplir leurs bulletins par internet, mais n’ayant pas d’équipement disponible, la municipalité met à leur disposition un ordinateur à la mairie durant les heures d’ouverture.

Les informations recueillies sont totalement anonymes et protégées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (Cnil). L’Insee est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires et cela de façon anonyme. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Enfin, toutes les personnes ayant accès aux questionnaires, dont l’agent recenseur, sont tenues au secret professionnel.

Prochain atelier de cuisine aux caves Byrrh

Créé par le 09 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Les séances des Ateliers départementaux de cuisine catalane traditionnelle reprendront le mercredi 17 janvier aux cuisines des Caves Byrrh (1er étage), à Thuir, avec le chef Alain Delprat du Yucca à Perpignan.

Le programme est disponible en ligne mais il est également possible de se renseigner auprès de Madeleine Calmon au 04.68.86.12.55, Chantal Boubet au 06.85.26.47.93, ou Eliane Thibaut-Comelade au 04.68.55.36.49.

Conférences sur les champignons

Créé par le 08 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

En janvier, la Société Mycologique et Botanique de Catalogne Nord (SMBCN), propose deux diaporamas commentés.

Le lundi 15 janvier, Jean-Louis Jalla fera une présentation de la mycologie et d’espèces connues ou spectaculaires.

Le lundi 29 janvier, Mijo Gomez donnera des indications pour reconnaître des champignons d’une famille en particulier, les hygrophoraceae.

Ces exposés auront lieu 7 rue des Grappes à Perpignan (annexe de la mairie), à 20h. ”Entrée libre et gratuite.

Visite des malades et des personnes âgées en milieu hospitalier

Créé par le 07 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le service de gériatrie (3ème étage) de l’Hôpital Saint-Jean, à Perpignan, organise la «Fête des Rois» le mardi 16 janvier à 15h. Les personnes intéressées par un moment festif et plus largement la visite à l’hôpital des malades et personnes âgées, isolées, dans le cadre d’une association apolitique et aconfessionnelle, y sont cordialement invitées.

L’association VMEH des Pyrénées-Orientales, partenaire de la Maison des Usagers (MDU), a mis en place un numéro de téléphone dédié à la visite sur appel de malades à l’hôpital : 07.68.16.18.60.

Renseignements complémentaires sur le site de la Fédération nationale VMEH : www.vmeh-national.com

Le département des Pyrénées-Orientales placé en vigilance orange pour pluie et inondation

Créé par le 06 jan 2018 | Dans : Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

La préfecture des Pyrénées-Orientales informe ce samedi du placement de notre département en vigilance orange pluie-inondation à compter de ce soir minuit et jusqu’à dimanche, 23h. Des pluies potentielles de 100 à 130 mm sont attendues. Il est recommandé à la population de suivre les conseils de prudence, de limiter les déplacements, de s’éloigner des cours d’eau et du littoral et de se tenir informé des conditions de circulation avant de prendre la route.  

La Préfecture des Pyrénées-Orientales annonce la fermeture du Col du Puymorens  sur la route nationale 320 entre la Croisade et la Vignole à 22h, ce samedi soir, en raison des chutes de neige prévisibles à partir de cette nuit et jusqu’à demain dimanche fin d’après midi. La réouverture est possible dimanche soir ou lundi selon l’évolution des prévisions météo.

Conseils de comportement :

- Soyez prudents et vigilants en particulier dans vos déplacements et vos activités de loisir.

- Evitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.

- A l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour vous protéger des effets de la foudre, mettez en sécurité vos biens et abritez-vous.

- Renseignez vous avant d’entreprendre un déplacement et soyez vigilants.

-  Evitez, si possible, le réseau routier secondaire.

- Si vous habitez en zone habituellement inondable, prenez les précautions d’usage.

- Soyez prudents face aux conditions de circulation pouvant être difficiles.

Disparition brutale d’Etienne Maso, maire de Terrats

Créé par le 05 jan 2018 | Dans : Carnet de deuil

Le maire et l’ensemble du conseil municipal de Tordères se joignent à la peine de la famille et des proches d’Etienne Maso, maire de Terrats, brutalement disparu hier soir, et leur présentent leurs plus sincères condoléances, avec une pensée émue pour l’ensemble de son conseil municipal et les habitants de Terrats.

La sécheresse s’accentue, les mesures de restriction d’eau sont prolongées par arrêté préfectoral

Créé par le 02 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Compte tenu de la pluviométrie toujours aussi insuffisante, les mesures de restriction d’eau en vigueur sont prolongées jusqu’au 31 janvier. Le fleuve Agly est toujours à sec sur de nombreuses sections, et les nappes dans le secteur dit «Aspres-Réart» continuent à enregistrer des niveaux jamais atteints.

Ces mesures concernent aussi bien les particuliers que les professionnels et les collectivités.

Pour les usages utilisant les eaux souterraines dans le secteur dit «Aspres-Réart», sont notamment interdits : l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, avec des tolérances dans des créneaux horaires précis et pour des plantations particulières; le lavage des véhicules hors des stations professionnelles; le lavage et le rinçage des navires de plaisance, sauf exception, le lavage des voiries, terrasses et façades, sauf impératifs sanitaires ou sécuritaires publics.

Pour les usages utilisant les eaux superficielles dans le bassin-versant de l’Agly à l’amont de la commune de Maury, sont notamment interdits: les mêmes usages que pour le secteur dit «Aspres-Réart» et l’irrigation à partir des canaux un jour sur deux en amont de Maury et un jour sur quatre en aval de Maury.

Informations sur : http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Eau-et-Peche/Dernieres-Actualites/Restrictions-de-l-usagede-l-eau

Belle et heureuse année 2018 !

Créé par le 01 jan 2018 | Dans : Equipe municipale et commissions, Non classé

Voeux 2018

A l’aube de cette nouvelle année, le conseil municipal et le personnel communal vous souhaitent tous leurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité.

Un grand et chaleureux MERCI à toutes celles et ceux qui se dévouent pour animer le village tout au long de l’année, qui prennent de leur temps pour l’offrir à tous les habitants. Merci donc aux bénévoles de Tordères en Fête, de la Chorale Populaire de Tordères, de la Bibli, de l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères, etc., ainsi qu’aux membres des diverses commissions, qui s’investissent dans le souci du bien commun, à chacune et chacun qui donne un coup de main toujours apprécié, qui s’investit un peu, beaucoup, passionnément dans la vie du village.

A toutes et tous, une très belle année 2018 ! Qu’elle préserve votre santé, qu’elle conserve à chacun l’espoir et la fraternité !

Tordères voeux 2

Merci à Anna Charotte pour ses magnifiques photos !

Ce qui va changer au 1er janvier 2018

Créé par le 30 déc 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le début d’année signe l’entrée en vigueur de nombre de mesures votées ou décidées dans les derniers mois de l’année 2017, dont certaines auront un impact immédiat sur la vie quotidienne. Retrouvez ci-dessous la liste de tout ce qui va changer au 1er janvier 2018 :

- Onze vaccins obligatoires pour les nouveau-nés : Onze vaccins (au lieu des trois requis jusqu’ici) deviennent obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, s’ajoutent désormais ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons et la rubéole (le ROR), l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, contre le pneumocoque et le méningocoque C. Ces vaccins seront indispensables pour l’accès en collectivité (crèche, école…).

- Droit aux soins funéraires pour les malades du VIH : Alors qu’ils en sont exclus depuis trente-deux ans, les malades atteints par le VIH – et par les virus des hépatites – pourront bénéficier de soins funéraires, ces maladies ayant été retirées, en juillet 2017, de la liste des « maladies transmissibles pour lesquelles les soins funéraires sont interdits ».

- Hausse du forfait hospitalier : Le gouvernement a choisi d’inscrire dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale l’augmentation de deux euros du montant du forfait hospitalier, inchangé depuis 2010. A partir du 1er janvier, la participation du patient à son séjour à l’hôpital passera donc de 18 euros à 20 euros par jour en hôpital ou en clinique, et de 13,50 euros à 15 euros par jour dans le service psychiatrique d’un établissement de santé. Soit près de 200 millions d’euros supplémentaires qui iront directement dans les caisses des hôpitaux.

- Hausse des prix des timbres : Les prix des services postaux vont augmenter de 4,7 % en moyenne en 2018. La lettre prioritaire à timbre rouge passera au 1er janvier de 0,85 à 0,95 euro (+ 11,7 %), approchant le seuil symbolique de 1 euro. La hausse du timbre vert, qui correspond à une expédition en 48 heures et représente 60 % des envois ordinaires, est à peine moins forte : son prix qui passera de 0,73 à 0,80 euro (+ 9,5 %). Pour les envois de colis pour les particuliers, les tarifs progresseront de 1,5 %. Soit 4,95 euros pour un Colissimo France de moins de 250 g. Le coût d’une lettre recommandée augmentera de 2 %.

- Augmentation des prix à la pompe : Les prix des carburants vont augmenter de 7,6 centimes par litre pour le gazole et 3,84 centimes pour l’essence. Le gouvernement entend aligner la fiscalité du gazole sur celle de l’essence d’ici 2021.

- Hausse du prix du gaz : Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie augmenteront en moyenne de 6,9 % au 1er janvier, du fait notamment de la hausse d’une taxe, selon une délibération de la Commission de régulation de l’énergie. Hors taxes, les tarifs augmenteront en moyenne de 2,3 % au 1er janvier, reflétant la hausse des prix du gaz sur les marchés de gros.

- Chèque énergie pour les plus démunis : Les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz sont remplacés par le « chèque énergie ». Il devrait aider 4 millions de ménages en situation de précarité à payer leurs factures. D’un montant de 150 euros en moyenne en 2018, il sera versé au printemps.

- Réforme du stationnement en ville : Les villes vont pouvoir fixer le tarif du stationnement des automobiles ainsi que le montant du forfait remplaçant l’amende, les infractions étant désormais dépénalisées.

- Prime à la conversion automobile : Le gouvernement offre 1 000 euros aux automobilistes (2 000 euros pour ceux non imposables) vendant leur vieille voiture (avant 1997 pour les modèles essence, 2001 ou 2006 pour les diesel) pour acheter un véhicule neuf ou une occasion récente, et jusqu’à 2 500 euros pour l’achat d’un modèle électrique, soit une baisse par rapport à la prime actuelle de 4 000 euros. Une prime à laquelle s’ajoute l’aide de 6 000 euros octroyée pour l’achat d’un véhicule électrique qui est, elle, reconduite.

- Revalorisation du smic : Un salarié payé au smic touchera 20 euros de plus en janvier, puis 15 euros supplémentaires à partir d’octobre, grâce à la revalorisation mécanique du salaire minimum et à l’exonération des cotisations chômage et maladie. Le smic passera de 9,76 euros à 9,88 euros brut de l’heure (7,83 euros net), soit 1 498,47 euros brut par mois (1 188 euros net). Le gouvernement s’est contenté d’appliquer la formule de revalorisation automatique du smic, sans appliquer de « coup de pouce ».

- Hausse de la CSG, baisse des cotisations salariales : La contribution sociale généralisée (CSG) augmentera de 1,7 point. Cette hausse concerne tous les salaires, mais aussi les revenus du patrimoine ou encore les produits de placements. Les allocations-chômage, les indemnités journalières de la Sécurité sociale ou encore les retraites bénéficiant d’un taux réduit de CSG sont en revanche épargnées. En parallèle, les cotisations salariales maladie et chômage prélevées sur les salaires sont supprimées. La cotisation maladie (0,75 %) est supprimée dès janvier, alors que la cotisation chômage sera abaissée en deux temps (1,45 point en janvier, 0,95 point en octobre).

- Restauration du jour de carence pour les fonctionnaires : A partir du 1er janvier, l’arrêt maladie des fonctionnaires ne sera rémunéré qu’à partir du deuxième jour. L’objectif du gouvernement est de « lutter contre le micro-absentéisme qui désorganise les services, alourdit la charge de travail des collègues en poste et coûte environ 170 millions d’euros par an ».

- L’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) devient impôt sur la fortune immobilière (IFI) : L’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est supprimé et transformé en un impôt sur la fortune immobilière (IFI). Avec ce nouvel impôt, les valeurs mobilières, comme les actions, ne sont plus assujetties à l’impôt sur la fortune.

- Un prélèvement forfaitaire sur les revenus immobiliers : L’introduction d’une « flat tax » de 30 % sur les revenus du capital, soit un prélèvement forfaitaire unique de 30 % est mis en place sur l’ensemble des revenus mobiliers, à l’exception du Livret A, du plan épargne en actions (PEA) et des contrats d’assurance-vie de moins de 150 000 euros et gardés plus de huit ans. Les plans épargne logement (PEL) ouverts à partir de janvier y seront soumis.

- Début de la suppression de la taxe d’habitation : Le changement ne sera vraiment visible qu’à la fin de l’année 2018, au moment du paiement de la taxe d’habitation, mais environ 85 % des ménages (les 15 % restants ne payant déjà pas de taxe d’habitation) verront cet impôt diminuer d’un tiers en 2018. Il sera encore réduit en 2019. Pour bénéficier de cette baisse, un célibataire ne doit pas dépasser le plafond de 27 000 euros de revenu fiscal de référence ; 43 000 euros pour un couple sans enfant ; 54 000 euros pour un couple avec enfants.

- Fin progressive du RSI pour les indépendants : Les indépendants verront leur régime social progressivement intégré au régime général et bénéficieront de deux baisses de cotisations (– 2,15 points sur les cotisations famille, et exonération accrue des cotisations d’assurance maladie et maternité). Pour les 6,5 millions d’assurés (commerçants, artisans, professions libérales, micro-entrepreneurs, actifs comme retraités, et leurs familles) rien ne change ou presque le 1er janvier. Les règles de calcul des cotisations et prestations sont maintenues. Une « période transitoire » de deux ans est prévue pour intégrer les indépendants au régime général.

Epidémie de grippe, les Pyrénées-Orientales sont dans le rouge

Créé par le 29 déc 2017 | Dans : Santé

Depuis dix jours, le virus « influenza » de type A H1N1 a contaminé les Pyrénées-Orientales et l’Occitanie.

Afin de réduire le risque de contracter un virus grippal, plusieurs mesures préventives sont à mettre en œuvre. La vaccination constitue une bonne méthode pour réduire les risques de complications. Notez qu’un délai de 15 jours après l’injection est nécessaire pour être protégé.

Parmi les autres mesures, il est recommandé de se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

Mais aussi de porter un masque quand on présente un syndrome grippal, de limiter les contacts avec les personnes malades et d’aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air.

12345...165

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...