Message du maire de Tordères

Créé par le 17 sept 2020 | Dans : Equipe municipale et commissions

Chers Tordérencs,

En premier lieu, je tiens à vous remercier de tout mon coeur pour votre précieux soutien et vos messages bienveillants qui ont contribué à adoucir les deux semaines qui viennent de s’écouler.

Mon compagnon, qui avait été testé positif au coronavirus Covid-19, est désormais considéré comme guéri et n’est plus contagieux depuis deux jours.

En tant que « cas contact », j’ai été testée la semaine dernière et, le résultat négatif ayant été rendu il y a une semaine, je suis autorisée à rompre mon isolement et à reprendre une activité normale dès ce vendredi 18 septembre 2020.

La semaine prochaine, pour plus de prudence, je limiterai tout de même mes interactions avec les habitants et ferai des permanences moins longues. Merci de votre compréhension.

Soyez prudents et prenez soin de vous !

Bien cordialement,

Votre maire, Maya Lesné

Classement du département des Pyrénées Orientales en zone active du virus par décret ministériel

Créé par le 13 sept 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La circulation de la Covid 19 s’intensifie dans les Pyrénées-Orientales. Le taux d’incidence s’élève aujourd’hui à 81,8/100 000 (nombre de personnes testées positives). Le seuil d’alerte de 50/100 000 est dépassé depuis le début de la semaine et le taux d’incidence a été multiplié par 25 en un mois.
Face à la recrudescence de l’épidémie, le département a été classé ce jour par décret du Premier Ministre en zone de circulation active du virus, dans la continuité du passage en vulnérabilité élevée (zone rouge) le 08 septembre.
Ce classement donne au préfet de département des pouvoirs renforcés.
Le préfet peut, s’il le juge nécessaire, et en concertation avec l’ARS et les élus locaux, prendre des mesures supplémentaires de restriction de circulation des personnes ou de suspension d’activités afin de freiner la propagation du virus. Il peut en outre réglementer ou fermer provisoirement des lieux d’accueil du public ou de réunions.
L’objectif est de freiner la propagation du virus et d’éviter une dégradation de la situation conduisant à une progressive saturation des capacités d’accueil hospitalières. Il est impératif collectivement de respecter les règles de port du masque, de distanciation physique et de lavage des mains. Seul des comportements responsables éviteront d’avoir à prendre des mesures plus restrictives.
Pour rappel,
• le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, dans les lieux publics clos, sur les marchés, vide-greniers et brocantes du département ainsi que dans plusieurs secteurs de communes du département (retrouvez la liste complète sur http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Actualites/Coronavirus-Covid-19/COVID-19-Port-du-masque-obligatoire-dans-les-lieux-publics).Ces mesures doivent être strictement respectées et feront l’objet de contrôle par les forces de l’ordre.
• aucun évènement de plus de 5 000 personnes ne peut avoir lieu, quelle qu’en soit la nature (sportif, festif, culturel …) conformément aux instructions gouvernementales.
• Le département dispose de plusieurs centres de prélèvement sur l’ensemble du territoire que vous pouvez retrouver sur le site https://www.occitanie.ars.sante.fr/lieux-de-prelevements-covid-en-occitanie

Covid-19 : Un centre de dépistage géant installé au centre culturel de Cabestany

Créé par le 10 sept 2020 | Dans : Santé

Le centre culturel de Cabestany (avenue du 19 mars 1962) est désormais le plus grand centre de prélèvement Covid-19 des Pyrénées-Orientales. Ce nouveau site remplace celui de Médipôle, qui était devenu totalement saturé et où la sécurité des patients ne pouvait plus être assurée.

Dans le nouveau centre, 600 prélèvements peuvent être réalisés chaque jour, grâce à une équipe de 12 personnes (dont 5 préposées aux prélèvements), encadrée par un biologiste médical dans un cadre de sécurité optimal.

Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 14h et le samedi de 8h à 12h, le centre accueille les habitants de tout le département, sans rendez-vous. Il est conseillé de remplir auparavant son formulaire.

N’importe qui peut venir se faire dépister, même sans ordonnance médicale mais il a été établi un ordre de priorité dans le rendu des résultats : un patient symptomatique a la garantie d’avoir son résultat dans les 24 heures. Pour les cas-contacts ou les asymptomatiques, le délai peut être un plus long (actuellement 24 à 48 heures). 

En cas de nécessité, le centre de Cabestany a la possibilité de renforcer ses équipes et de réaliser davantage de prélèvements, cependant, dans les Pyrénées-Orientales, les capacités d’analyses sont limitées à 2 000-2 500 tests par jour.

Pour anticiper la seconde vague de Covid-19, les établissement de santé d’Occitanie recrutent des renforts de personnel

Créé par le 09 sept 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’agence régionale de santé d’Occitanie met en place une plateforme pour recruter des renforts de personnel médical, les établissements de santé ont besoin de personnel. Il faut anticiper une éventuelle seconde vague. Médecins, infirmiers, étudiants, retraités, tous les profils sont les bienvenus.

Vous êtes médecin, infirmier(e), aide-soignant(e) ou encore éducateur spécialisé, aide-médico-psychologique ou psychologue, les établissements d’Occitanie ont besoin de vous. Pour anticiper les besoins de renforts en personnel dans les structures sanitaires, sociales et médico-sociales, le ministère des Solidarités et de la Santé a développé une plateforme pour mettre en relation les propositions d’appui des professionnels et les besoins de renforts formulées par les structures sanitaires et médico-sociales, dans tous les territoires.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, de nombreux professionnels se sont portés volontaires pour venir renforcer les équipes au sein des établissements sanitaires et médico-sociaux permettant ainsi le repos des personnels fortement mobilisés lors de la première vague épidémique du printemps 2020.

Aujourd’hui la situation épidémique nécessite encore une grande prudence et implique de se préparer à faire face à une éventuelle seconde vague. En Occitanie, comme sur l’ensemble du territoire, les besoins de renforts sont aujourd’hui particulièrement importants, notamment dans les structures médico-sociales (établissements et services pour personnes âgées, établissements et services pour enfants et adultes en situation de handicap). 

Cet appel à la mobilisation concerne autant les étudiants, professionnels actifs et retraités des secteurs de la santé et du médico-social. Les profils les plus recherchés sont des médecins, infirmiers, aides-soignants, éducateurs spécialisés et psychologues ou aides médico-psychologiques. Les volontaires sont invités à remplir un formulaire en ligne en indiquant leur profil et leurs disponibilités.

Le département des Pyrénées-Orientales classé « en situation de vulnérabilité élevée » à partir de ce mardi

Créé par le 08 sept 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Face à l’augmentation du nombre de contaminations, le département a été classé en rouge dès aujourd’hui, ce qui correspond à une situation de vulnérabilité élevée. Le virus circule beaucoup et plus que jamais, chacun doit prendre des précautions, et avoir une attention toute particulière pour les publics à risque.

Dans notre département, une cinquantaine de cas sont enregistrés chaque jour et les chiffres ne font qu’augmenter.

Ce mardi, les Pyrénées-Orientales affichent un taux d’incidence au Covid-19 de 69 pour 100 000 habitants, ce qui en fait l’un des 15 départements les plus touchés (à titre de comparaison, ce taux est de 140 à Paris, 152 en Gironde, 177 dans les Bouches-du-Rhône, 43 dans l’Aude et 34 en Ariège). 

Une semaine après la rentrée des classes, la préfecture indique avoir déjà reçu 32 signalements pour des cas confirmés de Covid-19 dans des établissements scolaires. Pour l’instant, la situation est sous contrôle et aucun établissement n’a dû être fermé. 

Lundi soir, on comptait six malades hospitalisés à Perpignan dont deux en réanimation.

Rappel : Interdiction de brûlage de végétaux en période de risque incendie

Créé par le 03 sept 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Malgré les pluies de ces derniers jours, le risque incendie de forêt est encore bien présent sur le département des Pyrénées-Orientales, avec des périodes de vents qui ont accentué le dessèchement de la végétation.

Aussi, il est plus que jamais impératif de respecter l’interdiction de brûlage de végétaux en vigueur.

En période à risque incendie de forêt et de végétation, du 1er juin au 30 septembre, toutes les opérations de brûlage de végétaux sont interdites
(à l’exception de brûlages agricoles dérogatoires).

Chaque année, des départs d’incendies causant de graves dommages sont provoqués par l’imprudence de personnes ayant voulu incinérer des végétaux en période à risque.

Les auteurs de ces brûlages illicites sont passibles de lourdes sanctions (amendes de 135 à 3750 euros).

La joie et l’émotion étaient au rendez-vous de la rentrée des écoliers de Tordères

Créé par le 01 sept 2020 | Dans : Ecole

  Les 13 élèves de l’école des Grives (3 CE1, 8 CM1 et 2 CM2) se sont retrouvés ce matin pour la rentrée des classes, dans un contexte sanitaire très particulier où la plus grande prudence s’applique à travers les gestes barrières toujours de rigueur et un protocole qui, même légèrement assoupli, n’en reste pas moins rigoureux (distance de 1 mètre entre les tables, lavage de mains régulier, port du masque pour les adultes référents, aération régulière de la salle, etc.).

  Certains écoliers n’étaient pas revenus en classe depuis six mois et l’émotion était palpable même si la plupart des enfants et de leurs parents affichaient de grands sourires. Les plus petits étaient fiers et heureux de faire leurs premiers pas dans la cour des grands et, dans l’ensemble, la rentrée s’est déroulée dans la bonne humeur et le plaisir des retrouvailles.

  Après près de vingt années de bons et loyaux services à l’école de Tordères, Mme Doppler a quitté ses fonctions de directrice, le 31 août, pour une retraite bien méritée. C’est Guillaume Balansa qui lui succède dans cet établissement qu’il connaît bien puisqu’il y a souvent été remplaçant.

  Cher maître, chers écoliers, que l’année scolaire soit douce et légère à tous et que nous la traversions tous ensemble sans encombre !

Rentrée 1

  Pour rappel, l’école des Grives dépend du Regroupement Pédagogique Intercommunal Llauro-Tordères-Montauriol-Caixas dont le fonctionnement est assuré par le syndicat intercommunal Aspresivos.

  Le RPI accueille 47 écoliers répartis dans les écoles de Llauro et Tordères.

  L’école de Llauro accueille deux classes :

- une classe de maternelle, avec 19 élèves (7 en petite section, 5 en moyenne section, et 7 en grande section);

- une classe des primaires, avec 15 élèves (3 CP et 12 CE2).

  L’école de Tordères accueille une classe de primaire (3 CE1, 8 CM1 et 2 CM2).

  22 enfants sont domiciliés à Llauro (47% de l’effectif total), 14 à Tordères (30% de l’effectif), 8 à Montauriol (17% de l’effectif) et 3 à Caixas (6% de l’effectif).

Protocole prévu en cas de Covid-19 détecté à l’école, au collège ou au lycée

Créé par le 31 août 2020 | Dans : Ecole, Santé

Le ministère de l’Education Nationale en appelle à la vigilance des parents. En cas de toux ou de fièvre, il est conseillé de garder son enfant à la maison et de contacter rapidement son médecin traitant. Si les symptômes sont détectés à l’école, les consignes stipulent que l’élève doit être isolé sous la surveillance d’un adulte et que les parents seront contactés pour venir le chercher.

A partir de 6 ans, l’enfant qui présente des symptômes devra porter un masque en attendant ses parents. Il devra rester à la maison en attendant qu’un diagnostic soit posé à l’aide d’un test. Si aucune information ne remonte, l’enfant devra attendre quatorze jours avant de pouvoir retourner en classe.

En cas de test positif au coronavirus, l’établissement scolaire devra prendre soin de désinfecter toutes les pièces où a circulé l’enfant malade au cours des dernières 48 heures. En parallèle, une chaîne d’information est déclenchée par le directeur de l’établissement. Il prévient l’académie et l’Agence Régionale de Santé (ARS) de sa zone. Le directeur doit également établir une première liste de cas contacts et les isoler. 

L’ARS en lien avec le médecin scolaire prend ensuite le relais pour démarrer l’enquête épidémiologique. Sont considérés comme cas contacts tous les enfants et les enseignants d’une même classe. Idem pour les personnes qui se sont trouvées à moins d’un mètre du malade, comme par exemple lors d’une discussion, au cours d’un repas ou d’un jeu dans la cour de récréation. Si votre enfant est considéré comme cas contact, il doit rester à l’isolement. Les enfants qui ont simplement croisé dans un couloir ou dans la cour un malade n’entrent pas dans la catégorie cas contact. 

Une fois cette liste établie, elle est transmise à l’Assurance-maladie qui a la charge de prévenir toutes les personnes de la conduite à tenir. Elle peut également mettre à jour la liste en identifiant d’autres cas contacts qui ont pu être rencontrés en dehors de l’école. Toutes les personnes concernées doivent être testées et les parents seront informés par l’établissement scolaire des cas confirmés.

Les décisions de fermer une classe ou un établissement seront prises au cas par cas indique l’Education nationale. Le ministère précise que cela peut être la fermeture d’une classe ou la fermeture d’une école, décision prise au plus près du terrain donc par le préfet en lien avec l’ARS, le recteur et en collaboration avec la collectivité territoriale concernée (mairie, département, région selon les cas). Plusieurs critères seront pris en compte comme le nombre de cas confirmés, de cas contacts, la date de survenue des symptômes ou le respect des gestes barrières. 

Afin d’éviter des fermetures totales d’écoles, des mesures plus spécifiques pourront être prises dans les zones où le virus circule fortement, comme par exemple, limiter le brassage des élèves au sein de l’établissement. L’ARS pourra décider de la fermeture de l’école si elle estime que trop d’élèves sont considérés à risque à cause de rencontres trop nombreuses dans des locaux trop exigus.

Le gouvernement a annoncé que le congé parental serait possible en cas de fermeture d’une classe ou d’une école. Des solutions seront alors mises en place pour aider les parents et permettre un suivi pédagogique.

Plusieurs conditions seront nécessaires pour mettre en application le dispositif d’arrêt pour garde d’enfants. Une fois la décision de fermeture prise par les autorités administratives compétentes (préfet et ARS), il ne pourra en effet s’appliquer qu’en absence d’un dispositif alternatif de garde qui pourrait être mis en place par l’établissement scolaire ou la mairie. Il faudra aussi qu’aucun des deux parents ne soient en mesure de recourir au télétravail.

L’obligation de port du masque prolongée dans certaines communes des Pyrénées-Orientales, ainsi que sur les marchés, brocantes et vide-greniers.

Créé par le 28 août 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Dans un contexte de hausse des cas de contamination au COVID-19, Monsieur le Préfet des Pyrénées-Orientales a décidé de prolonger jusqu’au 30 septembre l’obligation de port du masque pour les marchés de plein vent, les brocantes et les vide-greniers des Pyrénées-Orientales.
Concernant les communes d’Argelès-sur-Mer et de Canet en Roussillon, les arrêtés relatifs au port du masque dans les périmètres les plus touristiques sont prorogés jusqu’au 30 septembre, sur proposition des municipalités.
A la demande du maire de Perpignan, la zone d’obligation de port du masque est étendue et également prolongée (cf plans) jusqu’au 30 septembre 2020.
Le non-respect de cette obligation expose à une contravention de 4ème classe, punie d’une amende de 135€.
Des contrôles seront effectués par les services de police et de gendarmerie, en collaboration avec les maires et leur police municipale, afin de veiller au respect de l’ensemble des mesures à caractère sanitaire en vigueur.
L’application rigoureuse des gestes barrières (lavage des mains, port du masque, distanciation physique) reste la meilleure stratégie de prévention pour éviter une augmentation des contaminations.
La liste des communes où le port du masque est obligatoire est consultable sur le site internet de la préfecture via le lien : http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/…/COVID-19-Port-du-m…

Les Pyrénées-Orientales placées en vigilance orange pluie, inondation et orages

Créé par le 28 août 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Le département des Pyrénées-Orientales est placé en vigilance orange « pluie inondation – orages » depuis 6h ce matin.
Un épisode pluvio-orageux va traverser l’ensemble du département. Des orages pourront se produire en particulier à compter de 16h et jusqu’en fin de nuit.
Le sud du département sera plus particulièrement touché avec des cumuls de précipitations de l’ordre de 30 à 50 mm et jusqu’à 80 mm en quelques heures. Localement les cumuls pourront atteindre jusqu’à 150 mm.
Ces orages pourront être accompagnés de grêle et de rafales de vent de l’ordre de 70 à 90km/h.
Soyez prudents et restez informés sur vigilance.meteofrance.com

1...34567...235

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...