juin 2019

Archive mensuelle

Camion des histoires Tralalalalire et spectacle jeune public, mercredi 10 juillet

Créé par le 30 juin 2019 | Dans : Bibliothèque, Communauté de Communes des Aspres, Fêtes et animations

Le mercredi 10 juillet, à 15h30, Tordères aura le bonheur de la visite du petit camion des histoires de Tralalalalire pour un doux moment de lecture ouvert à tous, sur la Plaça Major, à l’ombre du platane.
Puis à 17h30, nous recevrons la Cie Ki avec son joyeux spectacle jeune public « La Moufle » (conte russe, à partir de 3 ans). Participation libre. Ne manquez pas ce grand moment d’humour et de poésie!

Monica revient d’une promenade en forêt mais elle a perdu une de ses moufles. Grâce aux objets qu’elle trouve dans ses poches, elle imagine ce qui a bien pu arriver à sa belle moufle rouge. L’imaginaire s’ouvre petit à petit et des animaux riches de caractère apparaissent devenant nos yeux.

Compte-rendu du conseil municipal du 25 juin 2019

Créé par le 29 juin 2019 | Dans : Equipe municipale et commissions

Date de la convocation : 18 juin 2019

Date d’affichage : 18 juin 2019

Afférents au Conseil Municipal : 11

En exercice : 11

Ont pris part à la délibération : 8

L’an deux mille dix neuf et le vingt cinq juin à vingt heures trente cinq, le conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la Présidence de Mme LESNÉ Maya, le Maire.

Étaient présents : Mmes LESNÉ Maya, MAURICE Dominique, GIJZELS Monique MOLINA Bernadette et Mrs FANTIN Gilbert,  GUIDICELLI Vincent, VIDAL Francis.

Absents : Marie-Hélène TIPY, Justin CABRERA, Laurent BRÉAL

Procurations : Christine MOTTA a donné procuration à Maya LESNE

Secrétaire de Séance : Francis VIDAL

ORDRE DU JOUR :

INTERCOMMUNALITÉ :

- DL 19/16 : Communauté de Communes des Aspres : Approbation du rapport d’activité – Exercice 2018.

- DL 19/17 : Communauté de communes des Aspres : Approbation du rapport sur la qualité et le prix du service public d’élimination des déchets – Exercice 2018.

- DL 19/18 : Modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres :

1 – Transposition des compétences obligatoires «Eau» «Assainissement» et rédaction «Gestion aires d’accueil des gens du voyage».

2 – Intégration compétence optionnelles «Maison de Service au Public».

3 – Adaptation diverses.

ENVIRONNEMENT :

DL 19/19 : Avis sur le projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) des nappes de la plaine du Roussillon.

VIE PUBLIQUE :

DL 19/20 : Soutien à la Trésorerie de Thuir pour un maintien du service de proximité

FINANCES :

DL 19/21 : Décision Modificative budgétaire N°1

DL 19/22 : Décision Modificative budgétaire N°2

DL 19/23 : Décision Modificative budgétaire N°3 

 

DL 19/16 : Communauté de Communes des Aspres : Approbation du rapport d’activité – Exercice 2018.

Madame le maire rappelle la loi n°99.586 du 12/07/1999 qui prévoit un rapport annuel sur l’activité de la communauté des communes des Aspres.

Cependant, la loi fait obligation aux communes de présenter ce rapport au Conseil Municipal avant le 30 septembre 2018.

LE CONSEIL MUNICIPAL, après en avoir valablement délibéré et à l’unanimité des membres présents et représentés,

PREND ACTE de la communication du rapport sur l’activité de la Communauté des Communes des Aspres (exercice 2018).

DL 19/17 : Communauté de Communes des Aspres : approbation du rapport sur la qualité et le prix du service public d’élimination des déchets – Exercice 2018.

Madame le Maire rappelle la loi du 02/02/1998 et son décret d’application n°2000-404 du 11/05/2000 qui prévoient un rapport annuel sur la qualité et le prix du service public d’élimination des déchets.

La commune de TORDÈRES a transféré la compétence d’élimination des déchets à la Communauté de Communes des Aspres qui a établi le rapport annuel pour l’année 2018.

Cependant la loi fait obligation aux Communes de présenter ce rapport au Conseil Municipal au plus tard le 30 Septembre 2019.

Le CONSEIL MUNICIPAL, après en avoir valablement délibéré et à l’unanimité des membres présents ou représentés,

PREND ACTE de la communication du rapport sur le prix et la qualité du Service Public d’Élimination des déchets (exercice 2018).

DL 19/18 : Modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres :

1 – Transposition des compétences obligatoires « Eau » « Assainissement » et rédaction « Gestion aires d’accueil des gens du voyage ».

2 – Intégration compétence optionnelles « Maison de Service au Public ».

3 – Adaptation diverses.

Vu la délibération n°50/19 en date  du 5 Juin 2019  du Conseil Communautaire des Aspres portant dernière modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L. 5211-17, L. 5214-16

Vu la Loi du 7 Août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (Loi NOTRe)

Vu l’article L5214-16 du CGCT fixant les compétences des EPCi et leur rédaction conformément à l’article 68 de la Loi NOTRe ;

Le Maire RAPPELLE que les statuts de la Communauté ont été régulièrement modifiés depuis sa création, pour une adéquation parfaite avec les charges qu’elle assume ;

INFORME l’Assemblée que la Communauté de Communes des Aspres modifie par délibération du 5 Juin 2019 ses compétences obligatoires, facultatives et optionnelles tel que suivant :

1 – Compétences obligatoires :

- Transposition au 1er janvier 2020 des compétences «Eau» et «Assainissement» en compétences obligatoires, et rédaction tel que l’article L5214-16 du CGCT le prévoit, conformément à la loi.

- Réécriture de la compétence Aire d’Accueil des Gens du Voyage, telle que libellée dans le CGCT

COMPÉTENCES OBLIGATOIRES

[…]

4° Création, aménagement, entretien et gestion des aires d’accueil des gens du voyage et des terrains familiaux locatifs définis aux 1° et 3° du II de l’article 1er de la loi n°2000-614 du 5 Juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage.

[…]

6° Assainissement des eaux usées dans les conditions prévues à l’article L-2224-8 du CGCT (au 1er Janvier 2020)

7° Eau sans préjudice de l’article 1er de la loi n° 2018-702 du 3 août 2018 relative à la mise en œuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes (au 1er Janvier 2020)

2 – Compétences optionnelles

- Suppression au 1er janvier de la compétence Eau, transposée en compétence obligatoire.

- Intégration de la compétence Maison de Services au Public,

COMPÉTENCES OPTIONNELLES […]

Création et gestion de maisons de services au public et définition des obligations de service public y afférentes en application de l’article 27-2 de la loi n°2000-321 du 12 Avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations.

3 – Compétences facultatives

- Suppression au 1er janvier de la compétence Assainissement, transposée en compétence obligatoire.

Le Maire DONNE connaissance à l’Assemblée :

1) de la délibération n°50/2019 du Conseil Communautaire de la Communauté de Communes des Aspres en date du 5 Juin 2019 modifiant les statuts dans les conditions précisées ci-dessus, afin de :

- transposer au 1er janvier 2020 les compétences «Eau»  et «Assainissement» en compétences obligatoires, conformément au CGCT

- rectifier le libellé de la compétence «Aire d’accueil» tel qu’inscrit dans le CGCT,

- intégrer en Compétence Optionnelle, la compétence «Maison de Services au public» tel que définie dans le dit code.

- apporter les adaptations nécessaires tenant compte de la suppression au 1er janvier 2020 de la compétence optionnelle « Eau »  et de la compétence facultative « Assainissement.

2) de la notification faite par le Président de la Communauté de Communes des Aspres de délibérer sur le consentement ou l’opposition à cette modification des statuts.

DEMANDE à l’Assemblée de se prononcer,

INDIQUE que les délais d’approbation des nouveaux statuts par les communes membres  sont fixés à 3 mois par le Code Général des Collectivités Territoriales,

DEMANDE à l’Assemblée d’adopter la modification des statuts approuvés par le conseil communautaire à l’unanimité en séance du 5 Juin 2019 selon la nouvelle rédaction ci-annexée.

Le Conseil Municipal, après en avoir valablement délibéré,

Et à l’UNANIMITÉ des membres présents et représentés

ACCEPTE la modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres selon la nouvelle rédaction ci-annexée, telle que définie par délibération du Conseil Communautaire du 5 Juin 2019 ;

DEMANDE  à M. le Préfet des Pyrénées Orientales de bien vouloir arrêter les nouveaux statuts de l’EPCI.

DL 19/19 : Avis sur le projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) des nappes de la plaine du Roussillon.

VU le projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux de la Plaine du Roussillon approuvé lors de la réunion de la Commission Locale de l’Eau (CLE) le 11 avril 2019 par délibération n°26, projet composé d’un Plan d’Aménagement et de Gestion Durable (PAGD), d’un Règlement, de leurs annexes cartographiques et d’un rapport d’évaluation environnementale;

VU le Code de l’Environnement et notamment son article L212-6;

VU le courrier de Monsieur le Président de la Commission Locale de l’Eau en date du 12 avril 2019 sollicitant l’avis de la commune à rendre sous quatre mois;

VU les compétences de la communauté de Communes des aspres en matière d’eau potable et d’assainissement;

CONSIDÉRANT que le projet de SAGE, qui englobe 79 communes des Pyrénées-Orientales et une commune de l’Aude sur une surface de 900 km², définit les objectifs et les sous-objectifs nécessaires pour atteindre l’équilibre quantitatif et qualitatif des nappes à travers six axes de travail définis collectivement:

- Articuler préservation des nappes et aménagement du territoire pour préserver l’avenir de la plaine du Roussillon

- Partager l’eau des nappes entre les différents usages, dans le respect de l’équilibre quantitatif

- Réguler la demande en eau par une politique volontariste d’économies

- Connaître tous les forages et leurs prélèvements associés et faire en sorte qu’ils soient de bonne qualité

- Protéger les captages AEP en adaptant la réponse à leur niveau de contamination

- Organiser la gouvernance pour une gestion efficace des nappes

Madame Le Maire DEMANDE à l’Assemblée d’émettre un avis sur le projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau de la Plaine du Roussillon et OUVRE la discussion.

Le Conseil municipal

Ouï l’exposé de son Maire

Après en avoir valablement délibéré,

Et à l’UNANIMITÉ des membres présents ou représentés

DÉCIDE de donner un avis favorable au projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau de la Plaine du Roussillon;

SOUHAITE que dans le partage de l’eau entre les différents usages, la  priorité soit donnée à l’eau potable, notamment dans le secteur Aspres-Réart, et que la répartition entre collectivités gestionnaires fasse l’objet d’une concertation préalable prenant en compte et valorisant les efforts fournis par chaque collectivité pour atteindre les objectifs de rendement des réseaux.

CONSIDÈRE que la réalimentation des nappes plioquaternaires doit être un des objectifs prioritaires du SAGE et du PGRE à venir.

DL 19/20 : Soutien à la Trésorerie de Thuir pour un maintien du service de proximité

La Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) a engagé une démarche visant à réorganiser l’ensemble de son réseau territorial et de ses implantations sous l’autorité du ministre de l’action et des comptes publics.

Cette démarche s’appuie sur une vision pluriannuelle des suppressions d’emplois à la DGFIP, la montée en puissance du numérique. Elle a été baptisée « géographie revisitée ». Elle se traduit par :

- des suppressions de trésoreries de proximité, qui seraient renommées « services de gestion comptable »,

-  la mise en place de conseillers comptables,

- la réduction du nombre et le regroupement de services des impôts des particuliers (SIP), de services des impôts des entreprises (SIE), de services de la publicité foncière (SPF), et d’autres services plus spécialisés (les services locaux de contrôle fiscal par exemple),

- des transferts de services au sein des départements et de grandes villes vers d’autres territoires.

Le gouvernement promeut les « points de contacts » qu’il entend mettre en place au travers des « maisons France service » et de formes d’accueil itinérants. Ceux-ci sont censés permettre à la population d’être renseignée « au bon moment », c’est-à-dire ponctuellement et non de manière pérenne. Le gouvernement aurait pu privilégier la mise en place de « maisons France services » là où le service public avait été supprimé de longue date. Mais il a choisi de refondre le réseau territorial de la DGFIP alors que les besoins de la population et des élus locaux sont importants et le demeureront à l’avenir.

En effet, la « géographie revisitée » se traduira par un très fort repli de la DGFIP. En particulier, pour les communes où des services de la DGFIP étaient implantés (trésoreries, SIP, SIE, etc) et seraient remplacés par une « maison France service », la perte serait importante. Cette perte concerne tout à la fois le service public et l’économie locale.

En effet, la plupart des agents des finances publiques n’y travailleront plus, ce qui signifie que pour certaines démarches, nos concitoyens devront effectuer des trajets plus longs ou devront se débrouiller par eux-mêmes avec internet.

Pour notre commune de TORDÈRES, cela se traduirait par la fermeture de la trésorerie de THUIR.

La fermeture de la trésorerie pénalisera d’abord la population. Les conséquences évidentes de la fermeture de la trésorerie/du SIP, etc seront des difficultés supplémentaires pour les usagers dans leurs démarches. Le suivi de dossiers à distance est difficile, les déplacements seront plus longs et moins économiques, l’attente sera d’autant plus importante que les usagers d’autres communes se rendront dans les services qui seront maintenus en nombre restreint…

En outre, il faut rappeler l’importance d’une trésorerie pour les collectivités dans l’aide et le soutien apportés au quotidien notamment lors de l’établissement par le comptable public des budgets communaux ou encore pour le paiement des salaires des employés territoriaux.

Le repli du service public est d’autant plus inquiétant que pour les populations, sa présence est la garantie d’une accessibilité et d’un traitement équitable en prenant notamment en considération les besoins de la population locale.

Madame le Maire demande au conseil municipal de Tordères de se prononcer sur un maintien et un renforcement du service public et sur son soutien à la Trésorerie de Thuir puisse continuer d’exercer ses missions auprès du public et des collectivités locales dans de bonnes conditions..

Le conseil municipal de TORDÈRES demande au gouvernement et aux autorités de la DGFIP le maintien et le renforcement d’un réel service public de proximité.

En conséquence, il demande que la trésorerie soit maintenue, pérennisé et renforcé afin d’exercer dans de bonnes conditions ses missions.

DL 19/21 : Décision Modificative budgétaire N°1 

Madame le Maire fait part à l’assemblée qu’il convient de procéder à une décision modificative budgétaire afin d’abonder l’article 203 (Frais d’études, de recherche et de développement et frais d’insertion) qui est déficitaire suite au règlement de la facture concernant la réalisation du  diagnostic relatif à la solidité de la propriété de Mme DUBOIS.

Après en avoir valablement délibéré,

Et à l’UNANIMITÉ des membres présents et représentés,

Le Conseil Municipal,

DIT qu’il convient de prévoir l’application d’une décision modificative budgétaire afin d’abonder l’article 203 (Frais d’études, de recherche et de développement et frais d’insertion) qui se définit comme suit :

BUDGET AVANT DM DÉPENSES D’INVESTISSEMENT BUDGET APRÈS DM
Chapitre 21 : Immobilisations corporelles

2188/21 : 1000.00 €

Article 2188 : Autres immobilisations corporelles :  - 520.00€      
Chapitre 21 : Immobilisations corporelles ; 2188/21 :          480.00 €
Chapitre 20 : Immobilisations incorporelles

203/20 : 2000.00 €

Article 203 : Frais d’études, de recherche et de développement et frais d’insertion : +520.00€                       Chapitre 20 : Immobilisations incorporelles; 203/20 : 2520.00€

 

DL 19/22 : Décision Modificative budgétaire N°2

Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L. 2311-1 à 3, L. 2312-1 à 4 et L. 2313-1 et suivants,

Vu la délibération du conseil municipal en date du 9 avril 2019 approuvant le budget primitif de l’exercice en cours,

Vu la constatation faisant apparaître des anomalies sur notre budget communal  2019.

Vu l’accord de la Préfecture des Pyrénées-Orientales de procéder à une décision modificative budgétaire.

Considérant la nécessité de régulariser les comptes et de réajuster le budget,

Il est nécessaire de procéder aux modifications telles que figurant dans le tableau ci-après :

 

BUDGET AVANT DM DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT BUDGET APRES DM
Chapitre 022 : Dépenses imprévues de fonctionnement :

022/022 : 3651.69€

Article 022 : Dépenses imprévues de fonctionnement: +3000.00€
Chapitre 022 : Dépenses imprévues de fonctionnement :

022/022 : 6651.69€

BUDGET AVANT DM RECETTES DE

FONCTIONNEMENT

BUDGET APRES DM
002 : Excédent antérieur reporté

002/002 : 37568.01€

002 : Excédent antérieur reporté : + 3000.00€ 002 : Excédent antérieur reporté: 40 568.01€
  Budgété avant DM Augmentation Budget après DM
TOTAL GÉNÉRAL DES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT

151 678.01€

3000.00€ 

154 678.01€

TOTAL GÉNÉRAL DES RECETTES DE FONCTIONNEMENT

151 678.01€

3000.00€ 

154 678.01€

Ayant entendu l’exposé de Madame le Maire,

Le conseil municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité des membres présents et représentés,

- ADOPTE la décision modificative concernant le budget communal telle que figurant dans le tableau ci-dessus :

- DIT que la présente délibération sera transmise à la Trésorerie de THUIR.

DL 19/23 : Décision Modificative budgétaire N°3 :

Madame le Maire fait part à l’assemblée qu’il convient de procéder à une décision modificative budgétaire afin de régulariser une erreur matérielle qui est apparue sur le compte administratif 2011 et qui se reporte depuis.

Après en avoir valablement délibéré,

Et à l’unanimité des membres présents et représentés,

Le Conseil Municipal,

DIT qu’il convient de prévoir l’application d’une décision modificative budgétaire afin de régulariser une erreur matérielle qui est apparue sur le compte administratif 2011 et qui se reporte depuis, qui se définit comme suit :

DÉPENSES

DE FONCTIONNEMENT

RECETTES

DE FONCTIONNEMENT

Article 022 : Dépenses imprévues

de fonctionnement : -0.01€

002 : Excédent

antérieur reporté : -0.01€

 

Questions diverses

1) Problèmes de baisses de pression et de coupures d’eau potable : Pendant près d’une semaine, les habitants du vieux village ont connu de fortes baisses de pression au robinet et ceux vivant sur les hauteurs ont été privés d’eau à plusieurs reprises. Cela serait lié à de mauvais réglages de pression par les services de la SAUR faisant suite à la réclamation d’un habitant de la route de Fourques s’estimant soumis à une surpression. Une solution provisoire a été mise en œuvre et la Communauté de Communes des Aspres, en charge de la compétence « eau potable », tiendra la commune au courant des investigations et travaux en cours.

2) Poteau à terre : Le poteau téléphonique tombé à terre à la mi-février, à l’intersection entre la D615 et la D23, et signalé à Orange au lendemain de sa chute, n’a toujours pas été réparé, malgré de nombreuses relances auprès de l’entreprise par la municipalité (la dernière en date a été émise à la mi-juin). Le conseil municipal, déplore l’immobilisme des services d’Orange et s’étonne que rien n’ait été fait au cours des quatre mois écoulés lors même que, à quelques mètres du poteau à terre, étaient implantés de nouveaux poteaux pour le passage de la fibre optique.

3) Travaux d’aménagement de terrain à l’entrée du village : Depuis plusieurs semaines, des travaux d’aménagement sur une parcelle située à l’entrée du vieux village, suscitent le questionnement des habitants, concernant notamment la pose de remblais sur les berges du Lladac, l’installation d’escaliers sur ces mêmes berges permettant d’atteindre le lit de la rivière, une excavation en bordure de route départementale, la création d’une dalle en prévision de l’installation d’un réservoir, des exhaussements sur l’ensemble de la parcelle, etc.

Le conseil municipal tient à préciser que la plupart de ces travaux ne sont pas soumis à demande d’urbanisme (affouillements et exhaussements de moins de deux mètres de hauteur, dalle de moins de 5 m², etc.) et ne permettent donc pas aux élus de prononcer un avis en termes d’urbanisme. En revanche, différentes structures (RTM, SMBVR) ont été sollicités par la municipalité et sont intervenus pour éclairer le propriétaire sur les risques qu’impliquent certains de ces travaux. RTM (Restauration des Terrains en Montagne) a rendu un rapport détaillé sur la question, soulignant la nécessité de créer le plus rapidement possible un mur de soutènement installé dans les règles de l’art afin qu’à terme, la route départementale ne s’effondre pas au niveau de la partie excavée, et précisant que les remblais et exhaussements risquaient sans doute d’être emportés en cas de fortes intempéries, sans toutefois que leur effondrement ne menace le bon écoulement de la rivière.

Enfin, le conseil municipal informe également que le projet de mare, un temps envisagé par le propriétaire sur cette même parcelle, ne verra pas le jour.

4) Dépôt de gravats dans le vieux village : Depuis près d’un mois, un propriétaire stocke des gravats et des tas de matériaux divers sur une parcelle du Conseil Départemental, devant une maison habitée, en plein cœur du vieux village, rendant impossible le stationnement des locataires de la maison susdite. Malgré une lettre du Conseil Départemental lui intimant de retirer ses gravats et autres matériaux, rien n’a été fait. Le conseil municipal déplore cette situation qui ne fait que trop durer et en appelle au civisme du propriétaire. Les services du Conseil Départemental vont être relancés afin que soit mis un terme au plus vite à ce dépôt sauvage.

5) Construction d’un mur de clôture trop élevé : Le même propriétaire (voir question précédente) a fait établir un mur de clôture plus élevé que ne le permet le PLU de Tordères entre une propriété privée et une voie publique. Cela lui a été signalé, dans un premier temps par courriel. Les élus espèrent que le propriétaire se conformera à la règle dans des délais raisonnables.

6) Obligation de débroussailler : Même si la plupart des habitants, conscients du risque incendie, respectent l’obligation de débroussaillement à 50 mètres autour des constructions (cabanons et garages inclus), une poignée d’entre eux négligent ces travaux, mettant ainsi en péril leur personne et leurs biens.

Le conseil municipal rappelle que le non respect de la Loi peut entraîner des poursuites lourdes de conséquence, s’échelonnant de contraventions de 4ème et 5ème classe pouvant atteindre 750€ et dans le cas de non exécution, après mise en demeure, procès-verbal avec amende, d’un montant maximum de 30€ par m² soumis à l’obligation de débroussaillement. Les actions répressives sont renforcées et étendues aux propriétaires n’ayant pas débroussaillé sur un fond voisin quand leurs obligations d’entretien (50m autour des bâtiments) vont au-delà de leur limite de propriété.

L’Office National des Forêts patrouille régulièrement dans le secteur des Aspres et contrôle actuellement les propriétés à Llauro.

7) Débroussaillage commune : Cette année encore, l’association « Força Real Insertion » débroussaille la Traverse des Ecureuils et le Chemin du Lieutenant Gourbault. La traverse de Passa et le Chemin du Mas Cap Blanc ont été débroussaillés par l’entreprise Mauran (épareuse). Le cœur et les abords directs du village sont pris en charge par l’employé municipal.

8) Niveleuse : M. Guidicelli et M. Fantin se chargent du suivi des travaux de niveleuse qui seront engagés par le SIP en cours d’été. Un rendez-vous sera convenu avec l’entreprise responsable des travaux.

9) Rapport sur la solidité du plancher du point lecture : Suite à un rapport émis par un expert à la demande de la municipalité et mettant en avant le surpoids que représentait le stockage de livres sur un plancher initialement prévu pour une habitation, de nombreux ouvrages ont été donnés (à d’autres bibliothèques et à l’association «Thuir Solidarité ») et l’agencement de la bibliothèque a été largement revu. Des travaux devront sans doute être envisagés dans les années à venir, afin de consolider ce plancher.

Une grande boîte à livres a été installée dans le couloir de la mairie afin que chacun puisse y déposer et y prendre les ouvrages de son choix.

Pour rappel, avec sa soixantaine de lecteurs, « la Bibli » est un des lieux de rencontre les plus fréquentés de notre commune.

10) Arrêté préfectoral de restriction d’eau : Au vu de la baisse constatée du niveau des nappes, les prévisions météorologiques ne permettant pas d’envisager une amélioration significative et afin de préserver la ressource pour assurer notamment les besoins essentiels dans les mois à venir, le préfet des Pyrénées-Orientales a décidé, en application du code de l’Environnement, de limiter certains usages non essentiels satisfaits à partir des ressources qui sont dans les situations les plus tendues (voir arrêté préfectoral du 3 juin 2019). Il est rappelé que sur le secteur Aspres-Réart, dont dépend Tordères, des limitations et des interdictions sont effectives. Cela concerne notamment le remplissage des piscines (hors mise à niveau) qui est formellement interdit.

11) Point sur les cérémonies à venir et la disponibilité des conseillers : Un point est fait sur la disponibilité des conseillers municipaux et des adjoints pour la cérémonie du dimanche 14 juillet et l’hommage au Lieutenant Gourbault du samedi 24 août.

12) Individus inquiétants : Le lundi 24 juin, une conseillère municipale a signalé des individus intrusifs et agressifs qui, circulant à bord d’une voiture blanche immatriculée 33, avaient lourdement insisté pour faire des travaux chez elle. A sa suite, plusieurs habitants ont également signalés cette visite intempestive. Soucieux qu’il s’agisse d’un procédé de repérage, les gendarmes multiplieront les patrouilles.

L’ordre du jour étant épuisé et les questions terminées, la séance est levée à 22h36

Pollution à l’ozone, les Pyrénées-Orientales en orange

Créé par le 28 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Comme la forte hausse des températures s’accompagne inévitablement de risques sanitaires et d’une pollution à l’ozone, les Pyrénées-Orientales sont en vigilance orange.
Compte tenu que, ce samedi, les niveaux d’ozone dans l’air ambiant vont continuer d’être élevés en lien avec le maintien de conditions météorologiques caniculaires, la procédure d’alerte rouge avec mise en place de mesures d’urgence sera instaurée dans les Pyrénées-Orientales

Les températures en hausse entraînent la formation d’ozone sous l’effet des émissions polluantes annonce l’ATMO* Occitanie. Les niveaux de particules sont également élevés sur toute la région en raison d’un épisode de poussières sahariennes. Ces niveaux de particules renforcent la pollution.

L’indice de qualité de l’air devrait être médiocre à mauvais sur la région.

Ce qu’il faut faire :

En période de pollution à l’ozone, l’ATMO recommande pour les populations sensibles et vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées ou souffrant de pathologies, etc.) de limiter les sorties durant l’après-midi, de limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues.
Dans tous les cas : en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :
– Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ;
– Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
– Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Pour limiter les émissions de polluants, l’ATMO vous conseille aussi:

- à  la maison et/ou au travail: de reporter les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis; de respecter l’interdiction de brûlage à l’air libre et l’encadrement des dérogations; de maîtriser la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation).

- déplacements: de différer, si possible, les déplacements pouvant l’être; de limiter, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage et aux transports en commun; de privilégier pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo).

- Agriculteurs : de reporter les épandages agricoles de fertilisants ainsi que les travaux du sol.

- industriels: de reporter les émissions d’oxyde d’azote, particules et composés organiques volatils à la fin des épisodes de pollution.

Une partie des habitants de Tordères privée de téléphonie et d’accès internet

Créé par le 27 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Un incident réseau qui s’est produit ce jeudi en fin d’après-midi dans les Pyrénées-Orientales impacte le réseau téléphonique et l’accès internet dans plus de cinquante communes.

À l’origine de ce défaut : la coupure, à environ huit kilomètres de Perpignan, d’une fibre optique de grande capacité desservant ces communes.

L’opérateur communique que « cette panne est probablement d’origine accidentelle, en raison de la présence de multiples chantiers aux abords d’infrastructures de télécommunications, et n’a pas été signalée à Orange ».

Les dégâts sont très importants, un tronçon de fibre optique est à reconstruire. Le délai prévisionnel de rétablissement est estimé à ce vendredi 28 juin, vers 3 heures du matin.

Les Pyrénées-Orientales placées en vigilance orange « Canicule »

Créé par le 27 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Communiqué de presse « Vigilance canicule » dans les Pyrénées-Orientales :

Compte tenu de l’épisode de chaleur exceptionnel et précoce qui touche les Pyrénées-Orientales depuis hier et prévu pour durer jusqu’à mardi 2 juillet 2019, Météo France vient de placer le département en vigilance orange «canicule». Le pic de chaleur est attendu demain, vendredi 28 juin 2019. Les températures minimales devraient s’échelonner entre 22 et 24 degrés, localement 25 degrés dans le sud du département, pour atteindre 37 à 41 degrés, 41 à 42 degrés dans l’intérieur Est du département.

Les pouvoirs publics sont pleinement mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule afin d’anticiper et de gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.
Le préfet des Pyrénées-Orientales et les services de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie rappellent les conseils suivants à relayer notamment auprès des personnes les plus fragiles :

• Personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées : vérifiez qu’elles soient inscrites sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir le soutien de bénévoles, et prenez de leurs nouvelles très régulièrement .

• Personnes sans domicile fixe, isolées et/ou en habitat précaire : Soyez solidaires des plus démunis, notamment des personnes sans domicile fixe et incitez les à accéder à des lieux réfrigérés et/ou à composer le 115.
◦ La Croix Rouge des Pyrénées-Orientales élargit sur cette période de canicule, l’ouverture de « l’abri de nuit » (Ouverture dès 14h et jusqu’à 9h).
◦ Les horaires des maraudes de la Croix Rouge sont également étendus et commencent à 14h afin de distribuer aux populations les plus précaires des bouteilles d’eau et des messages de prévention sur les gestes à adopter.

• Nourrissons et jeunes enfants, veillez à les protéger en permanence de la chaleur : éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement, leur faire porter chapeau et lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire. Ne les laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou à l’intérieur d’un véhicule, même pendant une très courte durée.

• Enfants et élèves : les équipes éducatives sont déjà mobilisées et appliquent des mesures de précaution indispensables pour éviter les coups de chaleur chez les enfants : faire boire les enfants régulièrement, mouiller les enfants, privilégier les activités physiques le matin, s’assurer qu’ils disposent d’un chapeau et organiser les sorties vers des lieux ombragés et aérés.

• Travailleurs : buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Soyez vigilants pour vos collègues et vous-même. Protégez votre peau et signalez tout malaise. Les employeurs doivent de leur côté, évaluer les risques et prendre les décisions qui s’imposent, notamment par l’aménagement des horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée et le report des taches pénibles.

• Sportifs et organisateurs de manifestations sportives :
◦ Réduisez les activités sportives et physiques notamment aux heures les plus chaudes. Pensez à vous protéger et à s’hydrater.
◦ Les organisateurs de manifestations, notamment sportives, doivent :
• Décaler les horaires des manifestations, réduire les parcours voire suspendre certaines épreuves ;
• Diffuser les recommandations par affichage ou sonorisation en indiquant d’éventuelles zones rafraîchies ou climatisées ;
• Renforcer, si possible, les équipes de secouristes ;
• Et augmenter la mise à disposition de boissons fraîches.
Il est rappelé que les manifestations sportives se déroulent sous la responsabilité de l’organisateur qui doit adapter l’épreuve aux conditions météorologiques. Les fédérations, les associations et les encadrants doivent relayer ce message à l’ensemble des pratiquants et avoir une plus grande vigilance sur le respect des règles.

• Baignade : Soyez vigilants en cas de différence importante de température entre l’eau et l’air pour éviter tout risque de choc thermique et surveillez les enfants des risques de noyade.

• Sécurité alimentaire : Veillez à ne pas interrompre la chaîne du froid et à garder les aliments à basse température afin d’éviter toutes toxi-infections.

Prise en charge des élèves dans les écoles du département des Pyrénées-Orientales pendant l’épisode exceptionnel de canicule

Créé par le 26 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques, Santé

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Au regard des dernières prévisions météorologiques annoncées pour le département, Monsieur le préfet des Pyrénées-Orientales et Monsieur le directeur académique des services de l’Éducation nationale des Pyrénées-Orientales ont décidé de ne pas prendre de mesure générale de fermeture des établissements scolaires.

Les élèves seront donc accueillis dans leurs établissements. Toutefois, les parents qui le souhaitent, peuvent ne pas mettre leur enfant à l’école en cette période exceptionnelle de fortes chaleurs.

Les encadrants ont reçu des consignes pour appliquer les mesures de précaution afin d’éviter tous coups de chaleur chez les enfants.

Les équipes éducatives sont chargées de veiller notamment à :

- faire boire très régulièrement les enfants ;
– mouiller les enfants (avant-bras, nuque et visage notamment) ;
– privilégier les activités physiques le matin ;
– s’assurer que tous les enfants disposent d’un chapeau ;
– organiser les sorties vers des lieux ombragés et aérés .

Les pouvoirs publics sont mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule national afin d’anticiper et gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.

La collecte des containers à verre avancée à 5h du matin en raison des fortes chaleurs attendues

Créé par le 26 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Infos pratiques

En raison des fortes chaleurs attendues pour ce jeudi et ce vendredi le prestataire en charge de la collecte du verre pour la Communauté de Communes des Aspres fait savoir qu’il débutera exceptionnellement les collectes à 5h.

Merci de votre compréhension pour la gêne que cela pourrait éventuellement occasionner.

Communiqué préfectoral : prévision d’un épisode exceptionnel de canicule, les consignes à suivre

Créé par le 25 juin 2019 | Dans : Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Une vague de chaleur qualifiée par Météo France d’intense et précoce s’installe dès aujourd’hui sur le territoire national et devrait se prolonger jusqu’à la fin de la semaine.
Les pouvoirs publics sont mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule national afin d’anticiper et gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.
Dans les Pyrénées-Orientales, les températures vont atteindre jusqu’à 35° à partir de jeudi, notamment à l’intérieur des terres. Le littoral méditerranéen étant un peu moins impacté avec des températures de 30° maximum.
Afin de préparer dans les meilleures conditions cet épisode, la préfecture des Pyrénées-Orientales et les services de l’agence régionale de santé (ARS) rappellent à tous les conseils pour se protéger et protéger son entourage :

Conseils à la population :
– Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
– buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
– rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour ;
– passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, etc.) ;
– évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
– pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Les symptômes d’un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

Une vigilance particulière est recommandée pour les personnes fragiles: jeunes enfants et nourrissons, mais également personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées, malades à domicile ou personnes dépendantes. Nous incitons ces personnes à se rapprocher de la mairie de leur commune afin de s’inscrire, si cela est mis en place, sur les listes des personnes fragiles. Elles pourront ainsi bénéficier du soutien de bénévoles.

Prenez des nouvelles de vos proches.

En cette fin d’année scolaire, il est rappelé aux parents et aux encadrants les mesures de précaution indispensables pour éviter les coups de chaleur chez les enfants :
– Limiter les sorties aux lieux ombragés et aérés ;
– proposer les activités physiques le matin ;
– s’assurer que tous les enfants disposent d’un chapeau ;
– mouiller les enfants (avant-bras, nuque et visage notamment) ;
– les faire boire très régulièrement.

Conseils aux sportifs :
Des précautions particulières sont à prendre par tous les pratiquants sportifs (montagne ou autres), quel que soit leur niveau et leur âge :
– réduire les activités physiques et sportives, et éviter d’effectuer des activités aux heures les plus chaudes de la journée (11h-20h) ;
– porter des vêtements amples, aérés et clairs et se protéger du soleil (crème solaire, lunettes, chapeau) ;
– contrôler son hydratation : boire avant, pendant et après l’effort.
Conseils aux organisateurs de manifestations :

De nombreuses manifestations sportives sont prévues sur le département. En période caniculaire, les risques pour les compétiteurs comme pour le public sont importants. Aussi, il est demandé aux organisateurs de :
– diffuser des recommandations par affichage ou sonorisation en indiquant d’éventuelles zones rafraîchies ou climatisées ;
– renforcer, si possible, les équipes de secouristes ;
– augmenter le stock de boissons fraîches ;
– décaler les horaires des manifestations, réduire les parcours exposant trop les participants à la chaleur, voire suspendre certaines épreuves.

Il est rappelé que les manifestations sportives se déroulent sous la responsabilité de l’organisateur qui doit adapter l’épreuve aux conditions météorologiques, quelles qu’elles soient.

Il est demandé à toutes les associations, fédérations et encadrants d’activités sportives de relayer ce message à l’ensemble des pratiquants et d’avoir la plus grande vigilance sur le respect de ces règles.

Canicule : les épreuves du brevet des collèges reportées au lundi 1er et au mardi 2 juillet

Créé par le 25 juin 2019 | Dans : A retenir, Infos pratiques

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale a annoncé qu’en raison de la canicule qui touche le pays cette semaine, les épreuves écrites du brevet des collèges sont reportées au lundi 1er et au mardi 2 juillet. Les examens devaient se dérouler jeudi et vendredi, au plus fort de l’épisode météo : les températures devraient atteindre entre 38 et 41 degrés. 

Cette décision a été prise pour garantir la sécurité des élèves de troisième. Les convocations vont être rééditées dès mardi et seule la date va y être modifiée.

La canicule s’installe en France

Créé par le 24 juin 2019 | Dans : Affaires sociales, Environnement

La canicule s’installe en France à partir de ce lundi avec une vague de chaleur remontant du Maghreb et de l’Espagne. Dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, le pic des fortes chaleurs est attendu pour la fin de semaine. Dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, ce lundi, les températures atteindront jusqu’à 32°C et ne feront qu’augmenter jusqu’à la fin de la semaine, pouvant atteindre 38°C par endroits.

Certaines personnes sont plus exposées à la chaleur que d’autres et sont donc plus fragiles. Les plus concernées sont les personnes âgées, de plus de 65 ans, ainsi que les nourrissons et enfants de moins de 4 ans qui ont parfois du mal à maintenir leur corps à une température de 37°C. Les deux peuvent souffrir de déshydratation. Les femmes enceintes sont également concernées par les gestes de prévention qui sont à suivre avec attention.

La principale recommandation du ministère de la Santé est de s’hydrater régulièrement sans attendre d’avoir soif. Se mouiller le corps régulièrement notamment pour les nourrissons qui se déshydratent très vite. Il faut également adapter son alimentation : la caféine, les aliments à base de sucre et l’alcool sont à limiter tandis que les portions de fruits et légumes sont à augmenter car ils font partie des aliments les plus riches en eau. Le concombre, la salade verte, le radis, le haricot mungo germé, la laitue, la courgette, le fenouil, la tomate, le chou-fleur et le poivron sont les dix aliments de saison estivale les plus riches en eau (90% de leur composition), hors boissons, tout comme les fruits de saison (melon, pastèque, fraise, pêche, abricot), idéaux pour maximiser l’hydratation

Évitez de sortir pendant les heures les plus chaudes de la journée (entre midi et 16 heures) et rester dans des lieux frais comme les cinémas, les bibliothèques, les musées, etc.

Évitez les efforts physiques en pleine journée et prenez des nouvelles des proches.

Enfin, afin de prévenir les risques liés à la canicule, il est institué, dans chaque département, et ce du 1er juin au 31 août, un plan d’alerte et d’urgence, coordonné par le préfet, en direction des personnes âgées et des personnes handicapées en cas de risques exceptionnels. Ce plan, en cas d’alerte, prévoit afin de favoriser l’intervention des services d’assistance, le recensement des personnes âgées et handicapées résidant à domicile et qui en feront la demande écrite ou téléphonique. L’alerte canicule dépend à la fois de la météo et du préfet qui, en fonction d’un certain nombre de paramètres, décide de lancer l’alerte en question. La commune de Tordères met donc en place, jusqu’au 31 août, son dispositif de veille et d’alerte.

  Peuvent bénéficier du dispositif, à leur demande (ou le cas échéant celle du représentant légal ou d’une tierce personne physique ou morale), les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile, ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail et résidant à leur domicile ou encore les personnes adultes handicapées. Chaque personne sera inscrite sur un registre nominatif, communicable au préfet, à sa demande, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence. Cette démarche est volontaire.

  Concrètement, une fois inscrite sur le registre et en cas de lancement du plan canicule par le préfet, le bénéficiaire recevra un appel journalier de la mairie afin de savoir si elle va bien, si elle ne manque pas d’eau, etc. Au cas où la personne ne répondrait pas à l’appel téléphonique, un référent (parent, voisin, soignant) peut être appelé. En cas de silence des principaux intéressés, la mairie est habilitée à envoyer un agent au domicile de la personne répertoriée.

  Les personnes qui n’ont pas été recensées les années précédentes et qui souhaitent, en cas d’alerte, bénéficier d’actions de prévention ou de secours peuvent se faire connaître auprès de la mairie.

Numéro d’urgence « Canicule Info Service » : 0800.06.66.66.

123

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...